Une start up bretonne loue des "Tiny houses" aux agriculteurs pour développer l'agro-tourisme

franceinfo, Atelier des modules
·1 min de lecture

Malgré ses 6 mètres de long sur 2,45 mètres de large, elle a tout d’une grande. Cette Tiny house dispose de tout le confort moderne, avec douche, toilettes sèches, coin salon, kitchenette, chambre à coucher en mezzanine mais dans un espace réduit au minimum nécessaire. Un concept né aux États-Unis qui a franchi l’Atlantique depuis quelques années. Mais si certains ont choisi d’y vivre à plein temps, une entreprise spécialisée dans l’hébergement à la ferme propose aux agriculteurs désireux de se lancer dans l’agro-tourisme de générer un complément de revenus tout en limitant les contraintes.

"Ce qu’on voulait, c’est des hébergements où les clients peuvent se faire à manger, pour éviter aux agriculteurs de proposer les petits déjeuners ou de faire table d’hôtes", précise Adrien Gabillet, fondateur d’AgriVillage.

Séjour et échanges

L’entreprise loue ses nouveaux hébergements aux agriculteurs, à charge pour eux d’attirer des touristes en mal de nature. Facile à installer, ne nécessitant pas d’autorisation particulière, le projet d’AgriVillage a séduit une famille d’agriculteurs de la montagne bourbonnaise dans l’Allier, qui élève des chèvres, des poulets et gèrent un centre équestre. Pour Alexandre Marinho qui tient les rênes, c’est l’occasion d’élargir sa clientèle et de toucher des familles attirées par ces séjours insolites au milieu des chevaux. Seule obligation pour les agriculteurs : consacrer une heure et demi de leur temps à ceux qu’ils hébergent pour leur faire (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi