Starship Troopers (Disney +): pourquoi le film a créé le scandale à sa sortie

·1 min de lecture

En plus de ses rubriques déjà existantes (Star Wars, Pixar, Marvel, National Geographic), Disney+ en a ajouté une nouvelle : Star destinée à un public plus adulte, disponible en France sur Disney+ depuis le 23 février. L'occasion de (re)-découvrir le film culte de Paul Verhoeven, Starship Troopers, violemment critiqué à sa sortie en 1997. Retour sur la polémique.

Au XXIVe siècle, la Terre vit sous la coupe réglée d'une Fédération autoritaire, exhortant sans relâche la jeunesse à la lutte, au devoir, à l'abnégation et au sacrifice de soi. Quand la planète Klendathu peuplée d'arachnides monstrueuses et sanguinaires, lance une offensive brutale contre la terre, cinq jeunes volontaires à peine sortis du lycée, pleins d'ardeur et de courage, partent en mission dans l'espace pour combattre les envahisseurs…

Après RoboCop (1987), Total Recall (1990) et Basic Instinct (1992), Starship Troopers doit faire entrer le Néerlandais Paul Verhoeven au panthéon des grands réalisateurs hollywoodiens. Il obtient un budget de 105 millions de dollars pour adapter le roman d'anticipation homonyme de Robert A. Heinlein.

Mais, prenant donc beaucoup de distance avec le propos patriotique du livre écrit dans les années 50 en pleine guerre froide, le réalisateur le détourne délibérément vers la satire anti-militariste, « jouant de l’imagerie fasciste pour pointer certains aspects de la société américaine » déclare-t-il à la sortie du film. Il utilise des éléments de l’esthétique nazie : les uniformes militaires, (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Rollerball (Arte) : dans les coulisses d'un film culte
François Hollande : sa remarque ironique à propos du film Présidents relatant sa rivalité avec Nicolas Sarkozy
Corinne Masiero accusée d'exhibition par des députés : le parquet a tranché
Mal de pierres (Arte) : le film avec Marion Cotillard est-il tiré d'une histoire vraie ?
Spycies (Canal+ Family) : pourquoi faire ce film entièrement en France aurait pu être un souci