Starship : l'essai statique réussi annonce-t-il un premier vol imminent ?

Pendant que la Nasa et Boeing préparent le lanceur SLS et la capsule Orion pour un vol inaugural autour de la Lune, actuellement prévu le 29 août, SpaceX poursuit la préparation du vol inaugural du Starship. Il y a encore quelques semaines, Elon Musk nous assurait que ce premier vol aurait lieu en début d'été. Il n’en sera très vraisemblablement rien. Mais, si un retard de développement n’est pas surprenant ni inquiétant quand il est question d’un nouveau lanceur, ce qui pose problème aujourd’hui c’est que la Nasa a donné rendez-vous sur la Lune au peuple américain en 2025. À moins de trois ans de l’échéance, il est illusoire de penser que SpaceX parviendrait à poser un équipage américain sur la Lune à cette date. D’autant plus que la Nasa souhaite un vol à vide pour qualifier l’atterrisseur lunaire.

Des tests moteurs au sol, un signe pour un prochain vol d'essai ?

En attendant, SpaceX a réalisé en début de semaine deux allumages moteurs, ce qui peut être vu comme un signe que le vol d’essai du Starship approche et pourrait avoir lieu ces prochaines semaines. Un moteur Raptor du booster 7, qui préfigure le Super Heavy (l’étage principal du Starship) a été testé avec succès. Un essai encourageant, mais gardons à l’esprit que le Super Hevay sera équipé de 33 moteurs. Deux moteurs du démonstrateur Ship 24, qui lui préfigure le Starship (l’étage supérieur) ont également été mis à feu et ont fonctionné pendant quelques secondes. C’était la première fois que SpaceX testait au sol la nouvelle version du moteur Raptor (Raptor 2). Ces deux tirs statiques ont principalement servi à tester la tuyauterie des systèmes de propulsion à oxygène et méthane liquides.

Étant donné que les moteurs...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura