Les stars de la K-Pop BTS à la Maison Blanche pour dénoncer le racisme

Le groupe sud-coréen BTS a saisi l'occasion mardi d'une invitation par le président américain Joe Biden pour dénoncer le racisme visant les personnes asiatiques.

Les sept stars de la K-Pop sud coréennes ont été reçus à la Maison Blanche par le président américain. Un évènement très suivi à Washington, car le groupe bénéficie d'une renommée et d'une frénésie planétaire portée par des morceaux engagés : la dépression, les dérives du système scolaire, le féminisme, le consumérisme et la lutte contre les discriminations reviennent souvent dans leurs textes. Alors, quand les stars sud-coréennes prennent le micro à la Maison Blanche, c'est pour dénoncer le racisme systémique qui vise les personnes asiatiques, quelques jours après une série de tueries aux États-Unis.

« Nous sommes dévastés par la récente hausse des crimes racistes, y compris les crimes racistes visant des personnes asiatiques », explique Jimin, l'un des sept artistes de ce groupe emblématique de la K-Pop, depuis l'estrade de la salle de presse de la Maison Blanche. « Il n'y a rien de mal à être différent. L'égalité commence lorsque nous dévoilons et assumons nos différences », ajoute Suga (Min Yoon-gi), autre membre du groupe, dont les propos, comme ceux de Jimin, ont été traduits.

À lire aussi : À la Une: Fusillades aux États-Unis, la communauté asiatique sous le choc

(et avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles