Stars à nu : qui est Anaïs Grangerac, l'étoile montante de TF1 ?

·1 min de lecture

Après les garçons, c'est au tour des filles. Ce vendredi 12 février, Stars à nu revient sur TF1. Le concept, tout le monde commence à le connaître : des personnalités effectueront un strip-tease sur la scène du Lido de Paris, pour sensibiliser contre le cancer. Lors de la première édition, du côté des participantes féminines, Nadège Beausson-Diagne, Héloïse Martin et Firmine Richard, la chanteuse Fanny Leeb, la candidate de téléréalité Maddy Burciaga, ainsi que Mareva Galanter et Marine Lorphelin s'étaient prêtées au jeu, en plus de l'animatrice, Alessandra Sublet. Pour ce second volet, Maëva Coucke, Nathalie Marquay, Linda Hardy, Inès Vandamme, Lola Dubini et Anaïs Grangerac monteront sur la prestigieuse scène parisienne.

Le nom de cette dernière ne vous dit peut-être rien. Pourtant, Anaïs Grangerac est considérée par certains comme l'étoile montante de TF1. L'année dernière, elle s'était vu confier la co-animation de l'émission Les 100 plus grands, épaulée par Christophe Beaugrand. A 32 ans, celle qui est mariée à Damien Noel, un coach sportif, fait son trou sur le petit écran.

Chargée de casting, Anaïs Grangerac se fait remarquer pendant la diffusion de la troisième saison de The Voice, en 2014. Pendant le télé-crochet, sa mission à l'écran est d'ouvrir la porte aux artistes. Son rôle fait beaucoup parler sur la Toile, et Anaïs Grangerac se retrouve au milieu d'un buzz qui va l'aider à faire décoller sa carrière. Recrutée par W9, elle animera là-bas des émissions musicales jusqu'en (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Stars à nu : le témoignage bouleversant d’une téléspectatrice sauvée grâce à l’émission
Benjamin Biolay : Roselyne Bachelot « un peu absente », le chanteur met la ministre de la Culture au défi
The Voice : découvrez quel fils de stars va tenter sa chance aux auditions à l'aveugle
Julien Doré : ce reproche récurrent qui l’agace au plus haut point
Christophe Beaugrand papa : cette vidéo de Valentin qui a fait fondre Nathalie Marquay-Pernaut