Starlink : les astronomes professionnels sont vent debout à l'ONU contre Elon Musk

Laurent Sacco, Journaliste
·2 min de lecture

Abundance est le nom d’un livre coécrit par Peter Diamandis avec Steven Kotler. Diamandis est un des gourous du transhumanisme et plus précisément de la singularité technologique pour laquelle il a co-fondé la Singularity University en Californie. C’est un chantre du concept de technologie exponentielle et s’il a sous-estimé à son tout début la gravité de la pandémie de la Covid-19, il en a rapidement pris la mesure et a correctement prédit que nous disposerions d’un vaccin à l’horizon de Noël 2020.

Dans son livre, Peter Diamandis fait l’éloge des techno-philanthropes, tels Bill et Melinda Gates, et des techno-entrepreneurs qui, comme Larry Page ou Elon Musk, ont une formation scientifique poussée, sont inspirés par les idéaux de la science et les rêves de la science-fiction et surtout qui entendent bien contribuer à des percées scientifiques et technologiques majeures dans des espaces désertés par les États tout en les mettant aux services des idéaux humanistes. Tout le contraire des « Trumps » et autres nuisances mondiales.

Elon Musk, un Icare moderne ?

En le lisant, on note que Diamandis parle par exemple de l'impact déjà palpable de l'internet et des téléphones portables en Afrique pour l'éducation et l'essor de l'économie. Cela donne du relief au projet le plus controversé d'Elon Musk : Starlink.

Beaucoup des déclarations et actions de Musk jusqu’il y a quelques années en faisait l’un des « super-héros » d’une génération dont certains membres partagent en partie les idéaux de Diamandis. « Super-héros » aidant à préparer une humanité guidée par la science, la rationalité, la technologie et plus en premier lieu par l’économie, la politique, l’idéologie etc. (sans doute un peu, voire complètement, un écho moderne de rêves millénaires allant de la République de Platon aux penseurs des Lumières, en passant par La Nouvelle Atlantide de Francis Bacon) et finalement en mesure de survivre à l’effondrement se profilant à l’horizon des décennies à venir.

Hélas, depuis donc...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura