"Star Wars": la mini-série "Obi-Wan Kenobi" sera-t-elle moins décevante que "Le Livre de Boba Fett"?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
L'affiche de la série
L'affiche de la série

C'est l'événement du jour: Disney+ diffuse ce vendredi les deux premiers épisodes de la mini-série Obi-Wan Kenobi, avec Ewan McGregor dans la peau du célèbre maître jedi.

Située dix ans après les événements racontés dans l'épisode III, La Revanche des Sith, cette nouvelle série raconte comment Obi-Wan doit protéger le jeune Luke Skywalker du côté obscur de la Force et de son père Dark Vador (Hayden Christensen).

Cette mini-série très attendue doit aussi réconcilier les fans avec la saga après Le Livre de Boba Fett, critiquée pour l'inconsistance de sa réalisation et de son scénario. Obi-Wan Kenobi, qui a plusieurs atouts dans sa manche, devrait séduire davantage.

Découvrez les promesses de cette mini-série, qui devrait faire l'événement tout au long des prochaines semaines.

Le retour d'Ewan McGregor

Le comédien, dont l'interprétation du maître Jedi est très appréciée dans la prélogie, endosse une nouvelle fois le costume d'Obi-Wan dix-sept ans après La Revanche des Sith. Pas de nouvel acteur pour prêter ses traits au personnage, comme dans Solo, ou d'images de synthèse pour le rajeunir, comme dans The Mandalorian. Un autre bon point, tant le choix d'Alden Ehrenreich pour jouer Han Solo avait suscité d'immenses débats au sein de la communauté des fans.

La rédemption de Hayden Christensen

Disparu des radars après la prélogie, Hayden Christensen revient sur le devant de la scène. Le comédien, dont le jeu dans L'Attaque des Clones et La Revanche des Sith avait été vivement critiqué, revient en Anakin Skywalker. L'occasion pour l'acteur de se racheter auprès des fans: "Quel privilège ce fut de revenir pour l'incarner et faire partie de ce projet", s'est-il réjoui dans les colonnes de Total Film.

D'autant que Hayden Christensen a enfin l'opportunité de jouer Dark Vador, qu'il n'avait pu incarner que dans une séquence de La Revanche des Sith: "Mon voyage dans Star Wars, à l'époque, était vraiment celui du personnage Anakin Skywalker. Mais avec cette série, j'ai eu l'opportunité d'explorer vraiment Dark Vador. C'est un personnage tellement complexe. Pouvoir enfin explorer son état d'esprit et son état émotionnel, en tant que Dark Vador, a été très cool!"

Une nouvelle facette d'Obi-Wan

La série est sombre et décrit Obi-Wan en homme brisé. Ewan McGregor campe un personnage très différent de celui que l'on connaît: "Notre point de départ est qu’il a été irrémédiablement marqué par l’expérience de l’Ordre 66. De par ce fait, il doute. Je trouvais intéressant de l’emmener vers quelque chose de plus noir, puis de voir en cours de route comment il retrouve la foi et redevient l’Obi-Wan que nous connaissons tous", déclare-t-il dans le dossier de presse de la mini-série.

Et Hayden Christensen d'ajouter: "La République est tombée aux mains de l’Empire et Obi-Wan est contraint de vivre dans la clandestinité. Dark Vador traque les Jedi car ils s’opposent au pouvoir en place. Il obéit en ceci aux ordres de l’Empereur, mais en fait aussi une question personnelle, du fait du conflit intérieur qui fait rage en lui. En tuant les Jedi, il tente de tuer la part de lui-même qu’il renie."

Toujours la même histoire

C'est l'un des points négatifs du projet: l'histoire se déroule entre les épisodes III et IV, et raconte une nouvelle fois l'histoire des Skywalker, sur Tatooine. Pour les fans, c'est aussi un peu une déception de ne pas pouvoir découvrir des aspects inédits de la saga et de l'univers imaginé par George Lucas. Mais ils pourront (re)découvrir les Inquisiteurs, hommes de main recrutés par l’Empire pour traquer et tuer tous les Jedi restants, et déjà apparus dans la série animée Star Wars Rebels.

Une équipe de choc

Le projet reste alléchant grâce à son équipe technique. Exit le réalisateur du Livre de Boba Fett Roberto Rodriguez, une figure peu appréciée par la critique. Place à Deborah Chow, connue pour son travail sur la première saison de The Mandalorian. Elle signe les six épisodes de la mini-série.

"Elle a l’étoffe d’une grande réalisatrice", a salué Ewan McGregor. "Chacune de ses suggestions améliore mon jeu, le rend plus intéressant et plus complexe. Elle connaît cet univers et les personnages sur le bout des doigts. Elle a aussi beaucoup d’assurance. Je ne l’ai jamais vue perdre ses moyens ni être stressée. Elle sait mener ses équipes et rendre l’ambiance de travail agréable."

Deborah Chow s'est aussi associée au talentueux directeur de la photographie sud-coréen Chung-Hoon Chung, célèbre pour son travail sur Old Boy, Mademoiselle et Ça. Le script a été écrit par Hossein Amini, le scénariste de Drive. Et John Williams, le compositeur phare de la saga, a également accepté d'écrire un thème musical original pour Obi-Wan. Tous les ingrédients pour faire une bonne série.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles