Star des JO de Tokyo, le nageur Caeleb Dressel évoque sa santé mentale fragile

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Vincenzo Izzo/Sipa USA/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Caeleb Dressel a raconté dans une interview diffusée mercredi aux Etats-Unis à quel point les Jeux Olympiques de Tokyo avaient eu un effet néfaste sur sa santé mentale.

Quand le plus grand évènement sportif au monde se transforme en cauchemar . Caeleb Dressel, quintuple médaillé d’or olympique aux derniers Jeux de Tokyo, a raconté dans une interview mise en ligne mercredi aux Etats-Unis sur YouTube à quel point le retour à la vie normale avait été difficile pour lui. L’Américain a expliqué au journaliste Graham Bensinger «s’être senti tellement perdu» dans les mois qui ont suivi la compétition. A tel point qu’il a célébré le jour de Noël en larmes, ne parvenant toujours pas à trouver l’équilibre entre sa vie quotidienne et son statut de star olympique.

«Dans mon état d’esprit, je me disais que j’avais besoin d’aide. J’avais besoin de parler à plus de monde. J’avais besoin d’être honnête», se souvient-il. «Je me sentais tellement perdu. Je voulais m’échapper le plus loin possible des bassins, mais en même temps, c’est un espace dans lequel je me sens en sécurité. Donc c’était un moment difficile. J’ai été vraiment malheureux pendant plusieurs mois». Parmi les maux qui empêchaient le jeune homme de 25 ans d’être heureux, se trouvait la déception immense de n’avoir pas rempli tous ses objectifs à Tokyo, malgré ses cinq titres : «Ce n’était pas juste envers moi-même que je me dise ça. Pas juste du tout. Je venais de gagner 5 médailles d’or sur le plus grand terrain de sport du monde, et j’étais en train de me dire que j’aurais voulu nager plus vite dans certaines courses».

"J’avais besoin de temps"

Dans les mois qui ont précédé les JO, Caeleb Dressel s’est en effet mis une pression intense, forçant son corps à suivre les entraînements les plus douloureux. «La tension est montée d’un cran», explique-t-il, ajoutant avoir déjà dû faire face à cette situation quand il était adolescent. Au(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles