Star Academy 9 : Des candidats sûrs d'eux, une prod un peu moins

Une directrice hors-sujet (Charlotte Valandrey), des candidats qui chantent faux, un château à décoration low-cost... La Star Ac a vieilli. Le résumé de cette curiosité de la TNT, c'est par ici.

Pour ceux qui étaient en train de vivre la soirée infirmière de leur vie ce soir, c'est dommage, ils ont loupé le retour de la Star Ac. Tout ce qu'il faut savoir sur la Star Academy 9, c'est là, maintenant, tout de suite.

- Le plateau est 20 fois mois grand que celui de TF1, mais ce n'est pas grave, parce que il y a Jessica de Sous le soleil qui présente. (Tonya Kinzinger, qu'elle s'appelle. Et elle a un accent amewican du tonnewe !). Il y a même Florent Pagny, parrain de la Star Academy il y a dix ans, qui est là, eh ouais. Un prof - celui qui se prend pour Kamel Ouali - nous sort l'expression du jour "Mes élèves, c'est comme des chenilles, et je veux qu'ils deviennent des papillons." Oh, c'est beau ! Clap, clap, clap.

- Attention, par contre, on est en 2012, Matthieu Delormeau nous le rappelle sans arrêt, avec "N'oubliez pas, hashtag StarAc" !

Les candidats sont sûrs de leur coup

L'ancienne miss, Manika, chante peut-être super faux mais au moins, elle n'hésite pas à faire du cheval sur le bureau du jury (même Charlotte Valandrey était choquée).

Daniel lui, il sait que le chant, c'est pour lui, depuis qu'il est petit, et qu'il chantait dans la voiture avec sa mère. On est sauvés. Tad, le Belge, le sait aussi, parce que : "Quand j'étais petit, je dansais comme Michael Jackson dans ses clips". Rien que ça, le gars. Et Nancy, elle n'est rien que "l'égérie du rap à La Réunion". Ils n'ont pas une tête grosse comme ça, au moins.

Mathilde n'a aucun talent, mais elle a super confiance en elle, c'est son truc. "Il n'y a pas de barrière entre mon cerveau et ma bouche". Ça se voit.

Tony sait chanter, YEAH. Et en plus, il est beau. Le gars, il s'est tatoué tout seul. Lui par exemple, il sait que c'est sa destinée, parce qu'un jour, au collège, il a dû choisir (...)

Lire la suite sur voici.fr


Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.