Stanislas Guerini ne s'occupera pas des sujets liés à Google, où travaille son épouse

Witt Jacques/ Sipa

Le ministre de la Fonction publique ne s'occupera pas des sujets "de toute nature" liés à Alphabet, la maison mère de Google où travaille son épouse.

Le ministre de la Fonction publique, Stanislas Guerini, ne s'occupera pas des sujets "de toute nature" liés à Alphabet, la maison mère de Google où travaille son épouse, selon un décret publié mercredi au Journal officiel (JO). "Le ministre de la transformation et de la fonction publiques (Stanislas Guerini) ne connaît pas des actes de toute nature relatifs à la société Alphabet Inc. et ses filiales ainsi que des actes relatifs à l'hébergement en nuage des données de l'Etat", est-il ainsi précisé. "Les attributions correspondantes sont exercées" par la Première ministre Elisabeth Borne, conformément à un décret de 1959.

Selon ce dernier décret, "le ministre qui estime se trouver en situation de conflit d'intérêts en informe par écrit le Premier ministre en précisant la teneur des questions pour lesquelles il estime ne pas devoir exercer ses attributions. Un décret détermine, en conséquence, les attributions que le Premier ministre exerce à la place du ministre intéressé", est-il détaillé.

Son épouse travaille à Google Cloud France

Le texte publié mercredi au JO "est lié aux fonctions de son épouse" Marie-Luce Conrard, a confirmé le ministère à l'AFP. Celle-ci travaille à Google Cloud France en tant que "directrice de la stratégie et des opérations, à l'exclusion du secteur public", selon les informations publiées sur son compte LinkedIn.

Malgré ce déport partiel, Stanislas Guerini devrait continuer à piloter la Direction interministérielle du numérique (Dinum). "Le ministre de la transformation et de la fonction publiques a autorité sur la direction interministérielle du numérique", spécifiait ainsi un décret d'attribution début juin.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles