Stamáta Revíthi et Melpomène, premières coureuses de marathon

Leur nom n’est pas passé à la postérité : en marge des Jeux olympiques de 1896, Melpomène et Stamáta Revíthi parviennent toutes deux à courir 40 kilomètres, sans que l’on ne célèbre leur exploit. Pendant plusieurs décennies, les femmes n’auront pas le droit de concourir à l’épreuve du marathon. En 1967, grâce à un subterfuge, l’Américaine Kathy Switzer est la première à s’inscrire au marathon de Boston. Clémentine Portier-Kaltenbach enfile ses baskets et relate l’histoire du marathon au féminin.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles