« Le Stade de France n’est pas assez sûr pour organiser les Jeux Olympiques », affirme un supporter anglais

Incidents du stade de France : "40 000 personnes sans billet, ce n'est pas vrai! "

L’enquête sur la soirée qui a fait parler toute la presse étrangère continue. Les présidents des commissions de la Culture et des Lois, Laurent Lafon et François-Noël Buffet, ont poursuivi leurs auditions ce 21 juin pour éclairer les responsabilités de chaque acteur lors de la soirée du samedi 28 mai dernier. Le Sénat donnait aujourd’hui la parole aux supporters sur place lors du chaos.

« Il était important pour nous de donner notre point de vue sur les événements de mai »

Trois semaines après le début des auditions, les supporters du Liverpool ont fait le voyage pour témoigner. Ils souhaitent clarifier les faits du 28 mai en apportant leur vision de l’événement qui a tourné au cauchemar. « Nous aimerions avoir l’opportunité de dire la vérité », affirme Ted Morris, membre de l’association des supporters handicapés de Liverpool, devant le Sénat cet après-midi. Venu à ses côtés, Joe Blott, le président de Spirit of Shankly (syndicat officiel des membres du Liverpool F. C.), estime qu’il était vraiment essentiel que les supporters puissent donner leur version des faits.

Une soirée sportive devenue une scène de violence

Rien ne prédestinait les débordements qui ont eu lieu ce soir-là. L’effectif était présent, le ministère de l’Intérieur déclare que 6800 policiers, gendarmes et sapeurs-pompiers sécurisaient différents sites sur Paris et Saint-Denis. Mais face aux 110 000 supporters d’après Gérald Darmanin, les autorités n’ont pas réussi à gérer la situation. Un manque majeur de préparation pour Ted Morris qui témoigne, « en fauteuil roulant, cette soirée a vraiment été terrible pour moi. Il est important pour nous d’expliquer aux Français l’expérience que nous avons vécue alors que nous venions simplement voir un match de foot ». La soirée du samedi 28 mai restera gravée dans les mémoires des supporters anglais, qui (...) Lire la suite sur Public Sénat

On vous explique pourquoi la droite sénatoriale apparaît comme l’une des grandes gagnantes des législatives

« Il faut s’approcher aussi près que possible de l’union nationale », prône François Bayrou

Burkini dans les piscines à Grenoble : le Conseil d’Etat confirme l’interdiction

Canicule : « On peut s’attendre à ce que les impacts sur notre économie s’accroissent dans les années à venir »

Après la polémique McKinsey, le Sénat présente une proposition de loi pour encadrer le recours aux cabinets de conseil

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles