Stade de France : «grave préjudice à l'image de la France», selon un rapport gouvernemental

© AFP

Un enchaînement de "défaillances" est pointé du doigt dans un rapport gouvernemental remis vendredi à la Première ministre Élisabeth Borne concernant les incidents du 28 mai au Stade de France. Ce rapport déplore également une réponse policière aux incidents ayant porté un "grave préjudice à l'image de la France".

Un premier rapport d'enquête gouvernemental sur les incidents du 28 mai au Stade de France remis vendredi à la Première ministre conclut à un enchainement de "défaillances" et déplore une réponse policière aux incidents ayant porté un "grave préjudice à l'image de la France". Dans son rapport, le délégué interministériel aux JO et aux grands évènements, Michel Cadot regrette "des scènes très médiatisées d'opérations de rétablissement de l'ordre (...) qui ont suscité des interrogations de la part d'observateurs extérieurs sur la capacité de notre pays à livrer et à réussir les grands événements sportifs dont nous aurons prochainement la responsabilité".

A deux ans des JO, le rapport recommande la mise en place d'une instance de pilotage nationale pour des événements sportifs internationaux d'intérêt majeur, sur le modèle de celui déjà en place pour les JO de Paris. "La Première ministre Élisabeth Borne a chargé le ministre de l'Intérieur et la ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques de se saisir des recommandations qu'il contient pour les mettre en œuvre sans délai", a indiqué Matignon dans un communiqué.

>> LIRE AUSSI - Stade de France : pourquoi les images de vidéosurveillance n'ont pas été conservées

Les dysfonctionnements détaillés dans un document de 30 pages

Concernant les raisons du raté, le document de 30 pages, revient sur la préparation, établit un déroulé de la soirée, détaille les "dysfonctionnements" et répartit les responsabilités de...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Stade de France: le président de la Commission des lois du Sénat envisage de convoquer à nouveau Gérald Darmanin et Didier Lallement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles