Stade de France : la FFF pointe la délinquance et le manque de coordination avec la RATP

© Thomas COEX / AFP

La Fédération française de football (FFF) a pointé la délinquance et l'absence de coordination avec la RATP parmi les raisons majeures ayant entraîné les incidents au Stade de France le 28 mai lors de la finale de la Ligue des champions , jeudi lors de son audition devant le Sénat. La FFF a également insisté sur le problème des faux-billets dans ces "dysfonctionnements vus par les millions des téléspectateurs", selon le mot du président de la Commission de la culture dirigée, Laurent Lafon, qui présidait l'audition avec celui de la Commission des lois, François Noël Buffet.

>> LIRE AUSSI«C'était la pagaille» : récit d'une soirée chaotique au Stade de France

Le manque d'infos de la RATP en cause

"Nous n'étions pas préparés à un tel afflux de délinquants", a expliqué le directeur des affaires institutionnelles de la FFF, Erwan Le Prévost, lors de l'audition sur les dysfonctionnements dans l'accès au Stade de France pour la finale de Ligue des champions Real Madrid-Liverpool (1-0), à Saint-Denis. Il a cité "des comportements hors normes, des gens rentrés à travers des restaurants", d'autres qui "ont cassé la grille d'une école pour rentrer, des gens entrés par le chantier d'une passerelle..." Selon lui, le manque d'information de la RATP a aussi contribué à l'engorgement aux portes du stade.

"Si nous avions eu les informations en temps réel du détournement des flux du RER B (en partie en grève, NDLR) vers le RER D, nous aurions pu repenser notre dispositif en début d...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles