Stade de France : Emmanuel Macron promet la « transparence » et dit « soutenir » Gérald Darmanin

© AFP

Alors que des incidents ont émaillé la finale de la Ligue des Champions samedi dernier au Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, s'est défendu en affirmant que 30 000 à 40 000 faux billets avaient circulé parmi les supporters anglais du club de Liverpool, qui affrontait le Real Madrid. Parlant même de fraude massive et « industriel ». Une défense qu’Emmanuel Macron n’aurait pas apprécié, selon BFMTV , et qui a fait grincer des dents outre-Manche. Mercredi, en Conseil des ministres, le président de la République a exigé la « transparence sur les faits ». Tout en affirmant son soutien à son ministre.

Gérald Darmanin recadré ? Selon une information de BFMTV, le chef de l’Etat n’a que très peu apprécié la gestion de Gérald Darmanin concernant les incidents au Stade de France. Le ministre de l’Intérieur a effectivement semblé se défausser avant d’avoir une autre approche. « On peut dire qu’il était furieux », a indiqué un proche d’Emmanuel Macron à BFMTV. « Il a été demandé expressément au ministre de l’Intérieur de monter au créneau et d’arrêter d’expliquer que nous n’étions responsables de rien », a-t-il ajouté.

Lire aussi - Ligue des champions : les explications de Darmanin sur les faux billets ne convainquent pas

Les consignes du Président. Emmanuel Macron et Élisabeth Borne ont demandé à Gérald Darmanin de ne pas se décharger sur le ministère des Sports. D’autant que la prestation de la ministre des Sports, Amélie ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles