Stade de France : à Liverpool, les mensonges ne passent pas, notre grande enquête

Ilan Deutsch

En Angleterre, Match a retrouvé des supporteurs victimes des bandes de banlieue et de la violence policière.

Ce cliché de l’innocence maltraitée a fait le tour du monde. Un garçonnet, frimousse blonde, yeux vert de mer, hagard, épouvanté, le nez enfoui dans son écharpe de Liverpool, fait face aux grilles closes du Stade de France. Son père pose une main délicate sur ses cheveux d’or pour calmer son chagrin. En vain. Les forces de l’ordre viennent d’asperger de gaz lacrymogène des centaines de fans du FC Liverpool massés devant la porte Y. Parmi eux, des femmes, des enfants, des personnes handicapées, non voyantes ou en fauteuil roulant. Nul ne comprend. Tous sont en état de choc. Stupeur et haut-le-cœur. Saint-Denis, dans le département le plus abstentionniste de France (61 %), n’est pas magique.

Deux semaines plus tard, nous avons retrouvé en Angleterre les héros malheureux de ce samedi 28 mai en Seine-Saint-Denis, dont Maxwell, le garçon de 11 ans, et son père, Jade. Au terme d’une contre-enquête fouillée et circonstanciée, nous avons recueilli des dizaines de témoignages parmi les 9 000 déjà déposés au club de Liverpool. Tous sont accablants pour l’organisation et les autorités françaises. À leur aune, les déclarations malheureuses, au surlendemain des incidents de Saint-Denis, de Gérald Darmanin qui blâmait les supporteurs anglais et la surabondance de faux billets, apparaissent, au mieux, comme une grosse maladresse ; au pire, comme un mensonge d’État.

Voir aussi :Liverpool en colère : le témoignage sidérant d'un député

Avec son architecture Régence, ses maisons à bardages en bois, ses bâtisses à colombages peintes dans des tons pastel roses ou citron et ses plages de galets et de sable doux, Leigh-on-Sea symbolise la douceur de vivre de la Riviera anglaise. C’est dans ce bourg tranquille de l’Essex que vit la(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles