Le stade d'Andorre prend feu pendant le direct de ce journaliste

·2 min de lecture

SPORT - Rob Dorsett va se souvenir longtemps de son duplex à Andorre-la-Vieille, vendredi 8 octobre. Ce journaliste de la chaîne Sky News était au bord de la pelouse de l’Estadi Nacional, lorsqu’un incendie s’est déclaré alors qu’il était en direct, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article.

Pendant sa présentation des enjeux de la rencontre, le reporter a découvert qu’un fait d’actualité était en train de se produire juste derrière lui. Il a alors interrompu son analyse pour relater les faits en direct. ”Nous allons juste faire un panoramique là-bas, Joe !”, a-t-il déclaré en s’adressant à son cameraman.

“Il y a un incident assez important qui se passe en direct et que l’on vient de me signaler. C’est le portique de l’Estadi Nacional… Mais comme vous pouvez le voir, il est en train de brûler! C’est un quartier très résidentiel, il y a des appartements au-dessus. Il ne faudrait pas que ces flammes se propagent dans ces appartements. Il y a une dame dans le coin supérieur droit qui essaye d’apporter sa lessive et on va peut-être lui conseiller d’évacuer rapidement. Nous vous tenons au courant”, a-t-il expliqué aux téléspectateurs.

Il a par ailleurs précisé que son cameraman et lui étaient à bonne distance de l’incident et qu’il ne se mettaient pas en danger pour couvrir l’événement, comme avait pu le faire la reporter de Sky News Alex Crawford lors des incendies en Turquie début d’août. Sa prise de risque inutile avait alors été vivement critiquée sur les réseaux sociaux.

Aucun blessé à signaler

Les causes de cet incendie à Andorre-la-Vieille, n’ont pas été clairement établies pour l’heure. Mais les flammes n’ont fait aucun blessé selon la Fédération andorrane de football (FAF).

Cette dernière a par ailleurs confirmé que le match prévu initialement ce samedi 9 octobre à 20h45 était maintenu. La rencontre compte pour les phases qualificatives de la Coupe du Monde 2022 au Qatar. La partie de la pelouse synthétique brûlée a pu être changée durant la nuit, tout comme le système d’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR), lui aussi endommagé par les flammes.

Les joueurs de l’équipe d’Angleterre s’entraînaient dans ce stade de 3300 places trois heures avant le début de l’incendie.

À voir également sur Le HuffPost: Pourquoi cette couverture géante de manga à succès investit la façade de la BNF

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles