Stéphanie de Monaco lance une pétition pour défendre la présence des animaux dans les cirques

1 / 2

Stéphanie de Monaco lance une pétition pour défendre la présence des animaux dans les cirques

Alors que commence la 42 édition du Festival international du cirque de Monte-Carlo, la princesse Stéphanie de Monaco vient de lancer une pétition face aux critiques qui s'abattent sur le cirque traditionnel.

"Il est temps de réagir! Non, tous les animaux de cirque ne sont pas malheureux!", estime la princesse Stéphanie de Monaco, présidente du Festival international du cirque de Monte-Carlo, qui s'inquiète des attaques croissantes contre le cirque traditionnel.

Profitant de la 42e édition, elle a lancé une pétition en parallèle avec des démarches à l'Unesco pour la reconnaissance du cirque traditionnel au patrimoine immatériel de l'humanité: "Le cirque est né avec des animaux, des chevaux au départ, et cela fait partie de notre patrimoine culturel, c'est un tout, avec les clowns et les acrobates", dit-elle.

Menaces de mort et refus de dialogue

Des relais ont également été trouvés au Parlement européen, avec le député hongrois Ujhelyi Istvan, pour proposer la création d'un label édictant des règles sur les conditions animales dans les cirques. Selon elle, les attaques contre le cirque traditionnel vont trop loin, "y compris des menaces de mort contre des directeurs de cirque" et elles viennent d'"une minorité qui veut imposer sa manière de penser", "refuse le dialogue et de voir que la profession a évolué", bref "des gens qui feraient mieux de s'occuper d'autres combats, moins accessoires".

"L'homme est en train de détruire son habitat naturel, le problème n'est donc pas dans les cirques mais ailleurs, estime la princesse de Monaco. Et il faut s'attaquer à toutes les maltraitances animales...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi