Stéphane Tapie donne des nouvelles de Dominique, sa belle-mère, «une sainte, un roc»

© Laurent Vu/SIPA

Bernard Tapie s’est éteint en octobre 2021. Près d’un an et demi plus tard, son fils aîné, Stéphane, publie «Comment te dire au revoir », qu’il consacre à celui qu’il appelle «Tapie».

Avant de s’éteindre, son père lui a dit «prends le relais». «J’ai dit oui, je n’ai pas le choix de toute façon, a raconté Stéphane Tapie, invité dans l’émission « Quelle époque», samedi soir. Le relais, «c’est m’occuper de sa femme, ma belle-mère, Dominique».

"C’était le vrai pilier de la famille"

Il confirme que Dominique Tapie vit avec 800 euros par mois, mais « elle va vraiment bien, elle est entourée d’amour, de gens sincères et honnêtes. C’est un monument».

S’il est un «fan absolu de sa mère» Michèle, décédée il y a plusieurs années, Stéphane Tapie est aussi «un fan de sa belle-mère». «C’est une sainte, un roc. C’était le vrai pilier de la famille, explique-t-il. Bernard Tapie «n’aurait rien fait sans elle. Il aurait évité de faire certaines conneries s'il l’avait un peu plus écoutée. C’est la femme de sa vie. C’est la femme et la mère que je souhaite à tout le monde d’avoir».

Stéphane Tapie raconte aussi avoir «plus connu Tapie que (son) père». «Il rentrait chez lui il était encore "Tapie". Il était à 10 000 à l’heure, il avait besoin d’être en représentation. S’ il ne l’était pas, il s’écroulait. C’est un personnage que j’ai bien connu, c’est un père que j’ai connu ces cinq derniers mois».

Ces derniers mois ont été l’occasion pour le père, qui luttait contre un double cancer, e...


Lire la suite sur ParisMatch