Stéphane Rotenberg raconte comment TF1 a grillé la politesse à M6 pour Masterchef

·1 min de lecture

Si les émissions autour de la cuisine pullulent actuellement, cela n'a pas toujours été le cas ! Une vraie bataille rangée a opposé pendant un moment Top Chef à Masterchef, provoquant l'arrêt de cette dernière après cinq années de présence sur l'antenne de TF1 (2010-2015). Les audiences très en deçà des objectifs fixés par la première chaîne avaient entraîné la déprogrammation du concours culinaire qui, au contraire de son concurrent, mettait en compétition des purs amateurs aux fourneaux. Le programme, issu d'un concept britannique, avait pourtant connu son heure de gloire lors de son lancement, rassemblant près de 6 millions de téléspectateurs, avant de voir sa formule s'essouffler face à l'usure du temps. Mais la durée de vie de Masterchef aurait pu être toute autre si le divertissement avait été diffusé sur M6.

Cette information inattendue a été soufflée par Stéphane Rotenberg, invité de l'émission Tout à gagner sur RTL, ce lundi 8 février, pour assurer la promotion de la douzième saison de Top Chef. Alors qu'il joue les maîtres du temps dans l'un des programmes phares de M6, l'animateur aurait très bien pu se retrouver à la présentation du format à succès du Royaume-Uni à la place de Carole Rousseau. "On peut raconter les coulisses : en fait, à la base M6 avait acheté Masterchef. Et je devais animer Masterchef. Et TF1 nous a piqué Masterchef, avec visiblement un chèque...", a-t-il raconté avec le sourire et énormément de recul. Car il a vite fallu rebondir. "Mais du coup, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Line Papin : la jeune épouse de Marc Lavoine annonce une grande nouvelle à ses abonnés
Christine Bravo : la raison pour laquelle elle a refusé de participer à Stars à nu
PHOTO Sylvie Tellier sexy sur la plage, la patronne de Miss France se montre au naturel
Elizabeth II dans l'embarras : les actions de la reine pour cacher sa fortune dévoilées !
VIDEO C à vous : Pierre Lescure enfin de retour à l'antenne après la Covid-19, il confie avoir eu « la pétoche »