Stéphane Plaza inquiet : il prend à parti le gouvernement

·1 min de lecture

L'heure est grave ! Pour de nombreux secteurs d'activité, ce second confinement décidé par Emmanuel Macron pour lutter contre la propagation du coronavirus est un vrai drame. Alors que les rayons culturels des supermarchés sont fermés par solidarité aux librairies de proximité qui ont dû tirer le rideau, d'autres secteurs à l'instar de la restauration ou de l'immobilier s'alarment. Après le coup de gueule de Philippe Etchebest, au tour de Stéphane Plaza d'interpeler le gouvernement.

"Pendant le confinement, les enfants continuent de naître, les amoureux de s'unir, les plus âgés de prendre leur retraite, les jeunes de s'installer et les moins amoureux... de divorcer ?" a rappelé l'animateur de Maison à vendre. Et de s'exclamer : "Il faudra bien les loger, non? L'immobilier est donc essentiel. Essentiel pour la vie, essentiel pour l'économie." Stéphane Plaza a ensuite fait la liste de ces commerces dans lesquels chacun peut se rendre tandis que lui, ne peut pas effectuer son métier, qu'il juge essentiel.

Car si l'agent immobilier le plus gaffeur de France est colère, c'est pour les nombreuses incohérences qui existent actuellement dans le pays. On peut "acheter du Vin chez Nicolas", "acheter des boutons dans une mercerie", "acheter des ustensiles de cuisine chez Boulanger ou à la FNAC", mais pas faire visiter des maisons. Voilà ce que dénonce clairement Stéphane Plaza. "Je peux me rendre dans mon agence suivre vos dossiers mais je dois fermer mon agence et ne pas vous recevoir. J'ai (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Renaud : sa fille Lolita "étouffée" et "déprimée", elle prend une décision radicale
Jean-Michel Blanquer visé par des menaces de mort : il appelle à "l'apaisement"
Julien Doré interpelle Arnaud Montebourg… qui le compare à Emmanuel Macron
Le prince Charles privé de son petit-fils Archie depuis 12 mois : son gros coup de blues
Ségolène Royal « déçue » : son tacle bien senti à Jean Castex