Stéphane Plaza, accusé de violences sur d’ex-compagnes, dénonce des « allégations mensongères »

Stéphane Plaza, ici au mois de juin 2023, à Paris.
Marc Piasecki / Getty Images for Disney Stéphane Plaza, ici au mois de juin 2023, à Paris.

VIOLENCES CONJUGALES - Il a reçu le titre d’« animateur préféré des Français » trois années de suite. Ce jeudi 21 septembre, Stéphane Plaza est au cœur d’une grande enquête de Mediapart. Et pour cause, au moins trois anciennes compagnes de l’agent immobilier l’accusent de violences physiques et psychologiques.

Des accusations que la défense de Stéphane Plaza réfute, son avocate dénonçant « des accusations diffamatoires et injurieuses » envers l’animateur. « Mediapart s’est fait le relais de trois femmes qui portent atteinte à la dignité » de Stéphane Plaza, « se rendant ainsi complice du dénigrement public à l’encontre de ce dernier, alors qu’elles sont visées par une plainte pénale qu’il a déposée (contre elles) pour harcèlement et cyberharcèlement », ajoutent-ils.

Dans les colonnes de Mediapart, elle ajoute que « la plupart de ces allégations ne sont pas étrangères à trois femmes qu’il a fréquentées et qui, finalement éconduites, se sont liguées contre lui pour lui porter préjudice par tous les moyens ».

D’après le site d’investigation, ces trois femmes entretenaient une relation sur la même période avec Stéphane Plaza. Et alors qu’il leur promettait exclusivité, mariage et emménagement, Stéphane Plaza se serait montré violent et menaçant avec elles lorsque, chacune de leur côté, elles ont compris qu’il ne leur était pas fidèle.

Stéphane Plaza « abuse de sa position »

L’une d’elles dit, par exemple, avoir été blessé à la main après avoir parlé de sa liaison avec l’agent immobilier à une femme qui assurait être sa compagne. Un témoignage confirmé par une voisine et dans des échanges de messages auxquels Mediapart a eu accès. La jeune femme fait également état d’humiliations et dénigrements pendant les années où elle était en couple avec lui.

Le second témoignage vient d’une ancienne candidate de Recherche appartement ou maison, qui dit avoir entamé une relation avec Stéphane Plaza, rencontré en marge du tournage de l’émission de M6, en 2021.

Un an plus tard, elle explique avoir déposé une main courante pour des menaces et violences après avoir découvert son infidélité. Sa relation avec Stéphane Plaza aurait eu des conséquences psychologiques. « J’avais perdu mon estime de moi-même, explique-t-elle à Mediapart. Il peut avoir des ’plans cul’ partout, pourquoi promet-il le mariage ? Il abuse de sa position, il se sert de sa notoriété pour détruire les femmes. »

Stéphane Plaza porte plainte

Comme le raconte le site d’information, une troisième jeune femme a raconté avoir vécu des événements identiques. Quand, au cours d’un dîner en tête-à-tête avec lui dans un restaurant à Vienne, elle lui dit être au courant de ses aventures, « il a levé sa fourchette dans ma direction et s’est mis à me menacer ». À son retour de ce séjour, elle met un terme à la relation entamée cinq mois plus tôt.

Alors que Mediapart assure avoir en sa possession deux autres témoignages similaires, la défense de Stéphane Plaza estime que les manœuvres des trois femmes précédemment citées « ont pris de telles proportions qu’elles ont contraint M. Plaza à déposer une plainte pénale pour harcèlement et cyberharcèlement au mois de juin de cette année ». La situation étant entre les mains de la justice, il souhaite que « l’enquête suive son cours ».

À voir également sur Le HuffPost :

M6 mise tout sur Stéphane Plaza pour la rentrée

M6 prend le contrôle de Stéphane Plaza Immobilier