Stéphane Israël : "La bataille est tout sauf perdue, Ariane joue sa carte"