Stéphane Le Foll quitte le bureau national du Parti socialiste

franceinfo
Le maire du Mans a qualifié de "mauvaise plaisanterie" la candidature de Raphaël Glucksmann aux européennes dans un entretien au "Figaro".

"Nous, les socialistes, nous devrions nous effacer derrière Raphaël Glucksmann ?" Stéphane Le Foll, le maire de Mans, a qualifié, dans un entretien vendredi 15 mars au Figaro, de "mauvaise plaisanterie" la candidature aux élections européennes de l'essayiste Raphaël Glucksmann, qui souhaite mener une liste avec l'ambition de fédérer une large part de la gauche. Pour protester son désaccord, l'anien ministre a annoncé son départ avec "d'autres" du bureau national du parti socialiste, l'instance dirigeante du PS, mais pas du parti, ni du conseil national.

Le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, est favorable à une liste commune aux européennes. Or, la perspective d'une liste menée par une personnalité extérieure au PS – ce serait une première dans l'histoire du scrutin européen – rebute certaines figures influentes, comme Stéphane Le Foll, qui fustige Place publique en le qualifiant de "mouvement inconnu de tous" qui "n'a ni ligne, ni portée, ni consistance". Le choix du ralliement sera soumis, samedi, à un vote des quelque 300 membres du conseil national du PS, qui se réunira à la maison de la chimie, à Paris.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi