Stéphane Le Foll, candidat à sa succession au Mans : "J'ai envie de poursuivre la dynamique"

L'actuel maire du Mans et ancien ministre de François Hollande, Stéphane Le Foll, a annoncé vendredi sa candidature à un nouveau mandat. A 59 ans, il a déclaré lors d'une conférence de presse vouloir "rassembler" pour faire du Mans une "ville durable", c'est-à-dire "économiquement dynamique, culturellement attractive, écologiquement exemplaire, socialement sûre et solidaire". Il avait succédé, en juin 2018, à Jean-Claude Boulard, maire emblématique de la ville, décédé en cours de mandat. Au JDD, il explique ce choix.

Pourquoi avoir choisi d'être candidat?
Je suis maire depuis un peu plus d'un an et demi, après le décès de Jean-Claude Boulard. Depuis, j'ai engagé un certain nombre de choses. La dynamique qui a été créé, j'ai envie de la poursuivre, de l'amplifier. J'ai envie de porter une ambition et un projet pour cette ville. Etre maire est quelque chose de très concret. C'est du "circuit-court" si je puis dire.

Lire aussi - Municipales à Lille : les 3 obstacles qui attendent Martine Aubry, candidate à un nouveau mandat

Contrairement à votre ancien poste de ministre?
C'est complètement différent. Ministre, on passe par le Parlement, on fait voter des lois. Je ne le regrette pas. J'ai vu des choses bouger dans l'agriculture. Mais les concrétisations mettent plus de temps. Dans une ville, les choses peuvent changer rapidement à partir du moment où vous prenez des décisions. A ce niveau, c'est un mandat très fort. Et nous sommes directement au contact de ceux pour qui on s'enga...


Lire la suite sur LeJDD