Stéphane Le Fol sur les défections à gauche : «Cette gauche est immature et incompétente»

Julie Douxe / News Pictures

Le maire du Mans Stéphane Le Fol est revenu, mercredi 11 mai sur Sud Radio, sur les élections législatives et la nouvelle recomposition à gauche, critiquant ses collègues socialistes ayant rejoint la NUPES.

Stéphane Le Fol n’y est pas allé de main morte, ce jour, au micro de Sud Radio. Face aux défections successives de socialistes, en partance pour l’union de la gauche de Jean-Luc Mélenchon, le maire du Mans a commencé par une critique : « Soit on est opportuniste, soit on reste fidèle à des engagements, des convictions, qui fait en sorte que lorsque l’on défend des lignes politiques, on y reste attaché. »

Puis, il a nommé des anciens collègues : « Quand Martine Aubry dit qu’elle est d’accord avec un accord tout en disant que sur la question européenne il y a des problèmes, quel est l’engagement ? La question européenne ou l’accord ? Est-ce une opportunité où on s’accommode ? » Manuel Valls en a, lui aussi, pris pour son grade : « Manuel Valls c’est au-delà, ce sont des aller-retours, on ne le suit plus. Quelles sont ses convictions ? Cela me navre. »

Stéphane Le Fol a dit qu’il regrettait cette « mauvaise image politique qu’ils donnent » ajourant qu’ « ils ne font pas du bien à la démocratie. » Il a également critiqué le résultat du vote pour savoir si les socialistes devaient rejoindre la NUPES : « La démocratie interne de ce parti…combien de militants aujourd’hui ? 15000, moins ? Il y a eu un conseil national constitué et construit avec des gens que je ne connais plus, une forme d’instance dont on a un accord qui consistait à voter pour 70 circonscriptions…Sur 500 autres circonscriptions, il n’y a plus de socialistes. »

«Je conseille à François Hollande de ne pas y aller», a-t-il déclaré

Il a dit du bien de « Carole Delga [qui] s’est affirmée et a défendu des convictions courageuses. » Le maire du Mans a ensuite repris ses critiques : « Cet accord sert qui ? A quoi ? Sauver quelques circonscriptions. » Richard(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles