Stéphane Bern : « Je vis seul avec mes teckels »

Copyright (c)2010, Voici
Stéphane Bern : « Je vis seul avec mes teckels »

C’est à un exercice d’introspection un peu triste que s’est récemment livré Stéphane Bern. En faisant le bilan l’animateur réaliste qu’il est très seul et qu’il en souffre. 

« Disons que j’ai une vie stable, mais pas très épanouie. » C’est par cette petite phrase mélancolique que Stéphane Bern résume aujourd’hui sa vie privée pour TV Grandes chaines. Ses soirées, ses journées de repos, il les passe principalement avec ses chiens. « Je vis seul avec mes teckels, confie-t-il. J’ai des manques affectifs, c’est sûr. »

En cause selon lui, son travail, qui le passionne mais l’éloigne des autres. « Ma notoriété a changé (leur) regard, estime-t-il. Et quand on a une vie professionnelle riche de rencontre magnifiques, le quotidien avec quelqu’un peut apparaître fade. »

L’animateur l’avoue, au fond, il a très peu d’amis. « J’ai beaucoup de connaissances, mais peu d’intimes, explique-t-il. Je n’ai pas d’amis dans le métier à part Nikos Aliagas. La plupart se regardent trop le nombril pour moi. (…) Quand je vois des animateurs qui présentent des émissions sociétales et se baladent en 4 x 4 blindé sans jamais côtoyer d’autres personnes que celles de leur milieu protégé, ça m’agace ! »

 Stéphane Bern confie toutefois avoir « un meilleur ami dans la vie » : Franck Ferrand, un historien également journaliste et animateur : « Avec lui, je partage l’amour de l’histoire. » Une passion qui l’a sauvé d’une enfance elle aussi relativement solitaire. « J’étais un petit gros à lunettes, très seul, confie Stéphane Bern. J’étais très exotique, puisque dès l’âge de 8 ans, je me suis intéressé aux reines et aux rois. Les sarcasmes ont renforcé ma détermination. Je me suis battu pour prouver que je pouvais vivre de cette passion. Aujourd’hui, je tiens ma revanche. »

 De cette enfance, Stéphane Bern garde aussi un souvenir beaucoup plus … cuisant. « Longtemps, j’ai eu un geste de recul quand un coiffeur approchait sa main de mes cheveux… j’ai tellement été giflé ! Je ne l’ai pas bien vécu, même si, (...)

Lire la suite sur voici.fr


Stéphane Bern critique la fiscalité française
Kate Middleton topless : Stéphane Bern révolté par les photos
Stéphane Bern fait sa rentrée sur RTL
Albert Charlene : Stéphane Bern parle de « petite querelle »
Stéphane Bern balance sur France Inter