Stéphane Bern : "Je suis pour qu’on remette des coqs partout!"

"Le dimanche est particulièrement le jour des vieilles pierres et de la culture", déclare Stéphane Bern comme une profession de foi, qu’il a détaillée dans son plaidoyer tout juste publié, Sauvons notre patrimoine (Plon). "On m’a reproché de ne pas m’occuper des gens, parce que les sommes collectées grâce au loto du patrimoine iront à la rénovation de monuments… Mais le tourisme patrimonial peut créer des emplois dans des villages où il n’y a plus d’usine, plus d’administration. Les pierres peuvent nourrir les hommes."

Il sera avec le couple Macron pour les Journées du patrimoine

En 2013, il a acheté le Collège royal et militaire de Thiron-Gardais, dans le Perche. Un établissement du XVIIe siècle qu’il a fait rénover pour plus de 2 millions d’euros, en s’endettant lourdement. Il l’ouvre aux visiteurs tout l’été et c’est sa voix sur l’audioguide. Ce sera gratuit pour la grand-messe des Journées européennes du patrimoine, le week-end prochain. De son côté, il devrait visiter un site avec le président Macron et son épouse, Brigitte, dont il est proche.

"Quand je vais le dimanche à Thiron-Gardais, c’est le bonheur, raconte-t il. Je n’avais pas de fantasme de château, contrairement à ce que les gens pourraient croire. Mais avoir un lieu de transmission du savoir, cela me transporte. J’y écris, au calme. Je me sens inspiré par cette ancienne école." Les bruits de la campagne, les aboiements de ses deux teckels à poil dur, le caquètement de ses poules? Il adore. "Comment des Parisie...


Lire la suite sur LeJDD