Stéphane Bern : cette phrase atroce qu'on lui a dite à ses débuts qu’il n’oubliera jamais

Stéphane Bern est sans doute l’un des historiens les plus appréciés des Français. Fan de royauté, l’animateur est même devenu l’un des emblèmes de la protection du patrimoine de l’Hexagone. Un rôle qu’il devra composer dès la rentrée prochaine avec l’animation de sa nouvelle émission sur Europe 1, après son départ mouvementé d’RTL. En mai dernier, l’ex-compagnon de Lionel confirmait l’arrêt de sa collaboration avec la station : « RTL n’a plus envie de moi visiblement ». Mais le proche du couple présidentiel ne peut s’empêcher, à ce tournant de sa carrière, de repenser à ses débuts.

Victime de propos homophobes

Au micro d’Europe 1, Stéphane Bern est revenu sur sa passion pour les clans royaux et sur les moqueries que cela a engendrées quand il faisait ses premiers pas à la télévision. Il a notamment souffert des caricatures des Guignols de l’époque : « Je ne suis plus le fan un peu extatique des débuts, celui qu’on caricaturait dans Les Guignols en train de se frotter sur les jambes des rois » a-t-il indiqué. Pour autant, se voir ainsi représenté n’était pas le pire : « Il y avait une méchanceté qui disait “Il cire les pompes et pompe les Sires”. C’était d’une férocité ! » Ces paroles difficiles à entendre, l’animateur en a fait une force : « Au fond, ça m’a tellement servi. On s’est tellement moqué de moi quand j’ai commencé dans les années 1985. J’ai tout entendu donc au fond, ça donne une carapace, ça permet de regarder la vie avec plus de détachement et de recul ». Une réaction

Retrouvez cet article sur Voici

Danse avec les stars : une gagnante de la Star Academy prête pour la prochaine saison
Sia : à peine maman, la chanteuse devient... grand-mère !
PHOTO Vianney : ce geste pour son défunt grand-père qui a bouleversé les internautes
Patrick Sébastien : le conseil très radical de son médecin après son départ de France 2
VIDEO Les Z’amours : un couple surpris ET applaudi par toute une entreprise en plein acte