Stéphane Bern : « Il y a en France tant d’empêcheurs de démolir »

Propos recueillis par Violaine de Montclos
·1 min de lecture
Stéphane Bern, chargé de la mission Patrimoine en péril.
Stéphane Bern, chargé de la mission Patrimoine en péril.

Chaque fois, c'est le même émerveillement mêlé de stupéfaction? Comme tous les ans, la mission Bern et la Fondation du patrimoine viennent de révéler la liste des dix-huit sites emblématiques* ? un par région ? qui seront sauvés grâce, entre autres, aux bénéfices du Loto du patrimoine. Et on n'en revient pas? Quoi ? Cette élégante tannerie en bord de rivière où Louis Pasteur séjourna si souvent et où il réalisa nombre de ses fameux travaux était donc en péril ? Comment ? La maison de la tante Léonie où le jeune Marcel Proust passa tellement d'étés et qui lui inspira de nombreuses scènes fondamentales de la Recherche serait balafrée de fissures et par endroits même plus étanche ? Et ce sublime couvent de Marcassu, en Corse, dont la toiture laisse passer les infiltrations ! Et ce moulin à vent, à Marie-Galante, si beau et menacé de péril ! Et ce vieux château normand, au Neubourg, dont la tour branle dangereusement !

Ce sont bien souvent les habitants de ces régions eux-mêmes, désolés par l'état de ces sites, qui les ont signalés sur la plateforme participative de la mission Bern. Et ils peuvent aujourd'hui battre des mains, car c'est une certitude, ces dix-huit sites seront sauvés : on peut compter sur l'énergie décoiffante de Stéphane Bern, épaulé évidemment par la Fondation du patrimoine et désormais main dans la main avec le ministère de la Culture, dont certains membres avaient jadis tant ricané, on s'en souvient, à sa nomination. Plus personne ne rit dé [...] Lire la suite