Stèle de Simone Veil dégradée à Perros-Guirec: deux individus interpellés et placés en garde à vue

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Simone Veil en janvier 1974 - AFP
Simone Veil en janvier 1974 - AFP

Le monument avait été souillé à plusieurs reprises. Alors que la stèle en mémoire à l'académicienne Simone Veil, installée depuis 2018 à Perros-Guirec, a été dégradée les 2, 8, 10 et 14 août derniers, recouverte d'injures antisémites et de croix gammées, deux individus ont été interpellés ce mardi.

Selon une information du Parisien confirmée par BFMTV ce jour, ce sont les gendarmes du groupement des Côtes-d’Armor qui, au terme d'une enquête, ont appréhendé un homme d'une soixantaine d'années dans ce même département. Selon le quotidien francilien, son rôle exact dans le dossier doit encore être établi et il a été placé en garde à vue.

Quelques heures plus tard, c'est un second homme qui s'est présenté de lui-même auprès de la gendarmerie de la commune. Ce dernier affirme avoir joué un rôle dans ces dégradations, et les gendarmes doivent désormais établir si ce dernier a un lien ou non avec le premier interpellé. Il a également été placé en garde à vue.

"La France ne reculera pas"

La découverte de ces dégradations antisémites avait provoqué colère et incompréhension dans la station balnéaire des Côtes-d'Armor, d'autant que pour le seul mois d'août, plusieurs actes similaires avaient été reportés. Le 14 août dernier, de nouvelles inscriptions avaient provoqué une vive réaction des autorités.

La préfecture avait ainsi demandé à toute personne susceptible d'avoir des informations de prendre contact avec la gendarmerie.

Simone Veil (1927-2017), qui fut déportée à Auschwitz, a notamment laissé en 1975 son nom à la loi légalisant l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Elle a aussi été présidente du Parlement européen (1979-1982). Également académicienne, elle a été présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah (2001-2007). Elle a fait son entrée au Panthéon en 2018.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles