Le Sri Lanka renvoie 242 conteneurs de déchets dangereux vers le Royaume-Uni

·1 min de lecture

Le Sri Lanka a commencé à renvoyer, vendredi 30 octobre, plus de deux cents conteneurs de déchets plastiques et médicaux vers le Royaume-Uni. Une lutte contre le trafic de déchets en provenance de pays développés qui rejoint celle de plusieurs pays d’Asie.

Avec notre correspondant dans la région, Côme Bastin

C’est à bord du « Texas Triumph » que 20 conteneurs de déchets dangereux ont été renvoyés, le vendredi 30 octobre, du Sri Lanka vers le Royaume-Uni. Au total, 242 conteneurs vont prendre la même route, dont 65 supplémentaires dès la semaine prochaine.

Ce retour à l’expéditeur est le résultat d’une bataille judiciaire entamée en 2019. Les déchets avaient été importés en 2017 en tant que métaux de matelas usagés. En réalité, les douanes y avaient découvert des tonnes de déchets plastiques, mais aussi médicaux: bandages, chiffons et même des restes de corps humains. La cour d’appel du Sri Lanka avait alors été saisie.

La justice britannique enquête de son côté sur les entreprises à l’origine de ce trafic, en violation du protocole de Bâle sur les mouvements de matières dangereuses. Un commerce illégal chiffré à plusieurs millions de dollars par les douanes du Sri Lanka.

Plusieurs pays d'Asie refusent depuis deux ans d’être la décharge des pays développés. Le Sri Lanka rejoint ainsi les Philippines, l'Indonésie ou la Malaisie, qui ont renvoyé des conteneurs de déchets vers leur pays d'origine.

À lire aussi : La crise des déchets en Asie «nous met face à nos incohérences»