Sri Lanka: l'ex-Premier ministre Ranil Wickremesinghe élu président par le Parlement

Ranil Wickremesinghe, président par intérim du Sri Lanka et ancien Premier ministre, a été élu, mercredi 20 juillet, président à une écrasante majorité par le Parlement pour succéder à Gotabaya Rajapaksa, qui a démissionné la semaine dernière après avoir fui son pays en faillite.

Issu d'une famille fortunée, neveu d'un ex-chef de l'État et déjà six fois Premier ministre, Ranil Wickremesinghe est devenu, mercredi à 73 ans, président du Sri Lanka, l'ambition de toute une vie.

Rompu aux manœuvres de couloir, ce cacique aux cheveux argentés était déjà président par intérim depuis la fuite et la démission de Gotabaya Rajapaksa, poussé à l'exil par les manifestants.

Les députés sri-lankais l'ont élu président à une écrasante majorité de 134 voix, contre 82 à son principal adversaire, Dullas Alahapperuma, et seulement trois pour le candidat de gauche Anura Dissanayake. Wickremesinghe gouvernera jusqu'à la fin du mandat de Rajapaksa en novembre 2024.

Manifestants décus

Mais s'il a obtenu le soutien du parti du clan Rajapaksa, le plus important du Parlement et qu'il a assuré, sitôt élu, que « nos divisions sont terminées »,la rue ne veut pas de lui.

Les manifestants réunis à Colombo sont en effet déçus par son élection, rapporte notre envoyé spécial, Sébastien Farcis. Beaucoup disent vouloir continuer à tenir le siège devant le bureau de la présidence afin de demander le départ son nouveau locataire, qu'ils voient comme un allié de ce clan honni.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles