Sri Lanka: la mousson fait au moins 14 morts

Un homme à moto et des automobilistes dans une rue inondée de Colombo, après des pluies de mousson, le 2 juin 2024 au Sri Lanka (Ishara S.Kodikara)
Un homme à moto et des automobilistes dans une rue inondée de Colombo, après des pluies de mousson, le 2 juin 2024 au Sri Lanka (Ishara S.Kodikara)

Au moins 14 personnes ont été tuées par des crues subites, des coulées de boue ou des chutes d'arbres au Sri Lanka, en proie à des pluies de mousson, a annoncé dimanche le Centre national de gestion des catastrophes (Disaster Management Centre, DMC).

Parmi elles, trois personnes d'une même famille ont été emportées par les eaux dimanche près de Colombo. D'autres ont été enterrées vivantes dans des coulées de boue, notamment une petite fille âgée de 11 ans et un homme de 20 ans, selon le DMC.

Neuf autres personnes ont été écrasées dans des chutes d'arbres survenues dans sept districts depuis l'intensification de la mousson le 21 mai.

Le Sri Lanka dépend des pluies de mousson pour son irrigation et son électricité d'origine hydraulique mais les experts ont mis en garde contre des inondations plus fréquentes au fur et à mesure du réchauffement lié au changement climatique.

Selon le DMC, 20 des 25 districts que compte le pays ont été affectés par de fortes pluies et ont enjoint les habitants vivant le long des grands cours d'eau de se retirer sur les hauteurs.

Les avions arrivant à l'aéroport international de Colombo ont été détournés vers un aéroport de plus petite taille et les sorties de certaines autoroutes majeures ont subi des inondations.

Le gouvernement a également ordonné la fermeture de toutes les écoles lundi, après la pause du week-end, alors que les prévisions tablent sur de nouvelles pluies. "Il pourrait y avoir encore de fortes pluies accompagnées de forts vents et de tonnerre", selon le DMC.

La semaine dernière, les autorités de protection de la nature ont retrouvé sept carcasses de jeunes éléphants qui s'étaient noyés, un record de pertes en une seule fois pour ces animaux depuis cinq ans.

Le début de la mousson a déclenché des inondations dans la zone d'habitat des éléphants à Dimbulagala (environ 250 kilomètres au nord-est de Colombo).

aj/pjm/lb/lch/ia