Sri Lanka : 5 morts et plus de 189 blessés lors d’affrontements

La violence continue sur l'île de Sri Lanka. Selon la police locale, au moins 5 personnes sont mortes et 189 autres ont été blessées dans les affrontements qui font rage depuis plusieurs jours, a-t-on annoncé, lundi 9 mai. En cause, des attaques perpétrées par les partisans du président en place contre des manifestants réclamant la démission du président Gotabaya Rajapaksa. Le précédent bilan policier faisait état de 3 morts.

Un peu plus tôt, le Premier ministre sri-lankais, Mahinda Rajapaksa, avait démissionné, ouvrant ainsi la voie à un « nouveau gouvernement d'unité », assure-t-on. Et pour cause, des milliers de loyalistes du camp de Gotabaya Rajapaksa et de son frère, armés de bâtons et de matraques, avaient attaqué ce lundi les manifestants qui campent devant le bureau du président depuis le 9 avril. Quelques heures plus tôt, le Premier ministre avait promis de « protéger les intérêts de la nation » à quelque 3 000 de ses partisans, acheminés en bus depuis des zones rurales. En sortant, ils s'étaient attaqués aux tentes de manifestants appelant au départ du Premier ministre, incendiant leurs banderoles et pancartes. Un couvre-feu immédiat a été décrété par les autorités avant d'être étendu à toute l'île. Aucune date de fin pour cette mesure n'a été annoncée.

La police a tiré des gaz lacrymogènes et a fait usage de canons à eau après que les partisans du gouvernement eurent franchi les rangs des policiers pour détruire les campements de milliers de manif [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles