Sri Lanka : la démission du président Rajapaksa acceptée

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Srilankais attendaient vendredi la confirmation de la démission du président Gotabaya Rajapaksa, qui a fui son pays après l'invasion de sa résidence par des manifestants. C'est aujourd'hui chose faite. Sa démission a été acceptée, a annoncé le Parlement. "Gotabaya a légalement démissionné", a déclaré aux journalistes Mahinda Yapa Abeywardana.

Une démission attendue avec impatience

M. Rajapaksa avait annoncé jeudi sa démission depuis Singapour , après avoir fui son pays mercredi. L'annonce officielle de l'abandon de ses fonctions, n'est intervenue qu'après examen de "l'authenticité et la légalité" de la lettre l'annonçant, envoyée par email au président du Parlement, a dit le porte-parole de ce dernier, Indunil Yapadu.

M. Rajapaksa avait fui samedi sa résidence, prise d'assaut par des manifestants lui reprochant sa mauvaise gestion au moment où le Sri Lanka traverse la plus grave crise économique de son histoire. Il avait réussi à sortir de son pays mercredi pour aller aux Maldives, d'où il a pris jeudi un avion pour Singapour.

 

>> LIRE AUSSI - Le Sri Lanka, un pays soumis à des tensions inter-religieuses

Il est le premier chef de l'Etat à démissionner depuis que le Sri Lanka a opté pour un régime présidentiel en 1978.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles