Le Sri Lanka annonce une restructuration de sa dette

Le gouvernement présentera, le vendredi 23 septembre, à ses créanciers un plan de restructuration de la dette du pays. Début septembre, le Fonds monétaire international (FMI) a accepté de renflouer le Sri Lanka, plongé dans une grave crise économique, à hauteur de trois milliards de dollars. Mais cette aide du FMI est conditionnée à la mise en place de réformes structurelles.

Depuis des mois, le Sri Lanka s'enfonce dans la pire crise économique qu'il a connue. L'activité s'est contractée de 8,5% sur un an au deuxième trimestre 2022. L’inflation a atteint un niveau record : près de 64%. La population est à court de carburant, d’électricité, de médicaments et de produits de base.

Depuis 2020, la pandémie de coronavirus a dévasté l’industrie du tourisme, la principale manne de devises étrangères. Résultat, les réserves de change ont chuté de plus de 70%. À court de devises, le Sri Lanka n’arrive plus payer ses importations. Les emprunts du pays sont estimés aujourd’hui à plus de 80 milliards de dollars (un peu plus de 80 milliards d'euros).

Réformes obligées

Pour s’en sortir, le pays a finalisé un plan de sauvetage de près de trois milliards de dollars (un peu plus de trois milliards d'euros) avec le FMI. Mais pour prétendre à cette aide, le Sri Lanka doit restructurer sa dette et mettre en place des réformes structurelles.

Parmi ces réformes, une augmentation des recettes budgétaires, avec notamment une hausse de la TVA pour tous les biens et les services ainsi que la suppression des subventions à l’énergie.


Lire la suite sur RFI