« Squid Game » : Jean-Michel Blanquer appelle à la vigilance des parents

·1 min de lecture
Sur BFMTV, Jean-Michel Blanquer a évoqué le phénomène d'imitation de la série « Squid Game » dans les écoles françaises.
Sur BFMTV, Jean-Michel Blanquer a évoqué le phénomène d'imitation de la série « Squid Game » dans les écoles françaises.

C'est sans conteste le phénomène de l?année. La série sud-coréenne Squid Game, une dystopie ultraviolente, est devenue la série la plus visionnée dans l?histoire de Netflix, avec plus de 110 millions de foyers connectés. L?intrigue narre la destinée funeste d?un groupe d?adultes surendettés qui, pour remporter un mirifique pactole, doit se soumettre à des jeux d?enfants (billes, 1, 2, 3 soleil?). Les perdants sont fusillés sur-le-champ, sans autre forme de procès.

Réservée aux plus de 16 ans, Squid Game (« Jeu du calamar ») aurait pourtant fait des émules dans certaines cours de récréation. Un engouement troublant qu?a évoqué Jean-Michel Blanquer sur l?antenne de BFMTV, ce jeudi 14 octobre. « Les jeux dangereux m?inquiètent, tous les phénomènes qui sont des dangers pour nos enfants m?inquiètent », a déclaré le ministre de l?Éducation nationale, tout en appelant à la vigilance de tous et « surtout des parents ». En Belgique, à Erquelinnes, une école a été le théâtre de jeux où les perdants étaient fouettés avec une corde, d?après un reportage de la RTBF. « Ce phénomène n?a pas pris une ampleur trop grande, mais il existe quand même, donc on est attentifs », a réagi l?ancien recteur sur BFMTV, évoquant des cas « d?imitation » dans les écoles de l?Hexagone.

À LIRE AUSSI« Squid Game » : attention, (même) les enfants regardent !

Les bonnes pratiques du Net à l?usage des enfants

L?Éducation nationale a fait circuler auprès des directeurs départementaux un document i [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles