"Squid Game": 5 films à voir avec les héros de la série phénomène de Netflix

·5 min de lecture
Yeong-Su oh et Lee Jung-jae dans
Yeong-Su oh et Lee Jung-jae dans

Première série coréenne à s'imposer en tête du top 10 de Netflix, Squid Game est le succès surprise de la rentrée, qui a pris de court la critique et le public.

Dans ce nouveau programme dans la lignée de Battle Royale et Alice in Bordeland, 456 joueurs endettés acceptent de s'affronter lors de jeux pour enfants aux enjeux mortels. Chacun est prêt à risquer sa vie pour décrocher un prix de 45.6 milliards de won (soit 32 millions d'euros).

Squid Game permet à un public peu familier du cinéma sud-coréen de découvrir le travail du réalisateur Hwang Dong-hyeok, le créateur de la série, et des acteurs comme Gong Yoo et Lee Jung-jae, qui sont d'immenses stars au pays du matin calme. Voici une liste de cinq films pour les retrouver après Squid Game.

Hwang Dong-hyeok, le créateur de "Squid Game"

Avant de signer le carton de l'année, le réalisateur Hwang Dong-hyeok s'est fait connaître des amateurs de cinéma coréen avec la fresque historique The Fortress, un film où jouent plusieurs stars de Squid Game, dont Heo Sung-tae, alias numéro 101, le gangster patibulaire à l'origine de la rixe du quatrième épisode.

Sorti en 2018, The Fortress se déroule pendant l'hiver 1636. Alors que la Chine tente de conquérir la Corée, le roi Injo et ses hommes refusent de se rendre et se tiennent retranchés dans une forteresse perdue dans les montagnes. Mais les rangs chinois grossissent de jour en jour et le rapport de force semble très déséquilibré...

https://www.youtube.com/embed/Uo1u-xqJmK4?rel=0

Loin de l'humour grinçant de Squid Game, The Fortress est une des fresques historiques les plus impressionnantes de ces dernières années. Le long-métrage permet également de découvrir une autre facette du travail de Hwang Dong-hyeok, un peu plus austère, mais tout aussi spectaculaire.

The Fortress est disponible en DVD, Blu-ray et VOD (UniversCiné, CanalVod, Orange).

Lee Jung-jae, alias numéro 456

Ancien mannequin devenu star du petit puis du grand écran, Lee Jung-jae incarne dans Squid Game le charismatique looser numéro 456. Âgé de 48 ans, il est aussi à l'aise dans le genre romantique que dans la comédie, le mélodrame et l'action. Lee Jung-jae a notamment brillé dans New World (2013), où il incarne face à Choi Min-sik (Old Boy) un policier infiltré dans la plus grande organisation criminelle coréenne.

On l'a aussi vu dans Deliver Us from Evil (2020), thriller musclé où il joue un homme pourchassant un tueur à gages responsable de la mort de son frère. "Cette confrontation fun et violence entre deux mammouths du box-office [coréen] Lee Jung-jae et Hwang Jung-min" sortira en mars 2022 en Blu-ray grâce à Spectrum Films et L'Atelier d'images, ont annoncé ces deux éditeurs.

https://www.youtube.com/embed/vzyxtxj8YJk?rel=0

Lee Jung-jae est surtout l'une des stars de The Housemaid (2010), remake d'un classique du cinéma coréen sorti en 1960. Cette sombre histoire d'une servante mise enceinte par le patron de la maison est un thriller érotique claustrophobe qui se déroule entièrement dans une maison gigantesque aux pièces multiples.

The Housemaid est disponible en DVD et Blu-ray.

Gong Yoo, alias le recruteur des participants au Jeu

Apparu brièvement dans Squid Game, Gong Yoo est un des acteurs les plus en vue du cinéma coréen. Si le grand public le connaît pour l'avoir vu en héros pleutre dans Dernier train pour Busan, efficace relecture du film de zombies, il ignore le reste de son travail, plus dramatique.

Il tient l'un des rôles principaux de la fresque historique et politique The Age of Shadows, chef d'œuvre de Kim Jee-woon, réalisateur connu pour sa capacité à s'emparer de différents genres, de l'horreur au policier en passant par le western spaghetti et la science-fiction.

https://www.youtube.com/embed/zoYsQcGV4b4?rel=0

Sorti discrètement en 2018 en France, The Age of Shadows évoque une page sombre de l'histoire coréenne: l'occupation du pays par le Japon dans les années trente. Le film se déroule dans les années 20 et suit les actions d'un mouvement d'indépendance corée qui commet une série d'attentats meurtriers à Séoul.

La donne change lorsqu'un capitaine de police travaillant avec la police japonaise (Gong Yoo) infiltre ce groupe et se lie d'amitié avec son charismatique leader, incarné par Song Kang-ho (Parasite). Le film impressionne par la noirceur de son propos, ses scènes d'action virtuoses et un final inoubliable rythmé sur le Boléro de Maurice Ravel. Heo Sung-tae, alias numéro 101, le gangster, apparaît aussi dans le film.

The Age of Shadows est disponible en DVD, Blu-ray et VOD (Orange et CanalVod).

Oh Yeong-su, alias le numéro 001

Oh Yeong-su a débuté sa carrière au théâtre en 1967 et a joué dans plus de 200 pièces. L'acteur de 76 ans s'est tardivement mis au cinéma, où il a souvent joué des moines bouddhistes. Un rôle assez différent de celui qu'il tient dans Squid Game, où il incarne un vieillard facétieux condamné par la maladie.

https://www.youtube.com/embed/0ijOE8HqIH0?rel=0

On peut le voir en particulier dans Printemps, été, automne, hiver… et printemps (2003). Ce long-métrage d'une grande sérénité signé Kim Ki-duk, considéré comme l'un des chefs-d'œuvre du cinéma coréen, explore le cycle de la vie à travers l'existence d'un moine bouddhiste.

Printemps, été, automne, hiver… et printemps est disponible en VOD sur Orange et La Cinétek.

Lee Byung-hun, alias Hwang In-ho

Lee Byung-hun est l'une des plus grandes stars du cinéma sud-coréen. Considéré comme le "Alain Delon sud-coréen", le comédien a prêté son physique marmoréen à plusieurs films marquants des vingt dernières années comme les thrillers Joint Security Area (2000), A Bittersweet Life (2005), le western spaghetti délirant Le Bon, la Brute et le Cinglé (2008), J'ai rencontré le Diable (2010) et les fresques historiques The Age of Shadows (2016) et The Fortress (2017).

https://www.youtube.com/embed/DxSICecFKvc?rel=0

Il faut absolument voir Joint Security Area de Park Chan-wook, thriller hitchcockien situé dans la zone démilitarisée entre la Corée du Sud et la Corée du Nord. Une enquêtrice suisse dépêchée pour enquêter sur la mort de deux soldats nord-coréens se rend compte que les divers témoignages des suspects rendent son travail impossible... Son enquête fera éclater au grand jour une surprenante vérité. Lee Byung-hun y brille en soldat rescapé au passé trouble.

Joint Security Area est disponible en vidéo et VOD (Orange, CanalVod, UniversCiné).

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles