Un squelette de femme vieux de 2100 ans retrouvé sur un « lit de sirène »

Dans la ville de Kozani, dans le nord de la Grèce, un squelette de femme a été retrouvé dans des mines de lignite. D'après les archéologues, elle aurait vécu au premier siècle avant J.-C., soit il y a plus de 2.000 ans ! Allongée sur un lit de bronze décoré avec des sirènes, la femme porte une coiffe de lauriers d'or, en plus de tenir des fils d'or, provenant probablement d'anciennes broderies. Tout semble indiquer qu'elle disposait d'une grande richesse ou d'un statut social élevé, voire d'une famille royale.

Un haut symbole religieux

En plus des sirènes, le lit contient d'autres motifs, comme la tête d'un oiseau tenant un serpent dans sa bouche : c'était le symbole du dieu grec Apollon, dieu des arts et de la beauté. Durant la Grèce antique, la vénération des dieux prenait une place particulière, notamment pour les enterrements. Les rites funéraires suivaient en effet un déroulement bien précis, tout ça dans le but d'envoyer l'âme du défunt vers les dieux. La tombe excavée contient d'ailleurs divers artefacts, comme quatre pots en argile et un récipient en verre. La signification précise de chaque objet reste pour le moment incertaine.

La sépulture a été trouvée près de la ville de Mavropigi, qui abritait autrefois un sanctuaire en l'honneur du dieu Apollon. © Areti Chondrogianni-Metoki
La sépulture a été trouvée près de la ville de Mavropigi, qui abritait autrefois un sanctuaire en l'honneur du dieu Apollon. © Areti Chondrogianni-Metoki

La mort de cette femme, enterrée seule, reste pour l'instant un mystère à élucider : à quel âge est-elle morte, et pour quelles raisons ? C'est ce que les archéologues comptent déterminer par la suite, en étudiant son squelette qui repose actuellement au musée archéologique d'Aiani, en Grèce.

Réussir à le dater serait crucial pour associer une histoire à la mystérieuse femme, car de nombreux événements ont changé le contexte autour de Kozani durant les deux premiers siècles avant...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles