Le squat de sa maison avait ému la France, Roland la met en vente

·1 min de lecture

Son histoire avait ému toute la ville de Toulouse, et même toute la France. Roland, un retraité de 88 ans, avait vu sa maison squattée depuis l'automne dernier. Cet événement avait suscité un tollé dans l'opinion, à tel point que des voisins avaient tout fait pour chasser les squatteurs. Finalement, elle avait été libérée le 11 février dernier. Mais aujourd'hui, il est l'heure de tourner la page, à en croire nos confrères de La Dépêche. La maison de famille est désormais en vente, le bien ayant été confié à une agence immobilière. Sa mise en vente devrait intervenir dans les prochains jours.

Selon La Dépêche, le prix de la maison est estimé à 430.000 euros, "un tarif justifié" pour un spécialise du monde immobilier toulousain. Composée de quatre chambres et un salon et d'une superficie totale de 145 m², la maison date des années 1930 et a été construite par le beau-père de Roland, apprend-on. Idéalement située dans Toulouse, elle dispose aussi de 550 m² de terrain. Bien évidemment, des travaux sont à prévoir, ils sont évalués à 80.000 euros environ.

>> A lire aussi - Maison squattée à Toulouse : solidarité mais impuissance autour du retraité

Cette vente va sans doute permettre à Roland d'enfin tourner la page après des mois à se tracasser et alors qu'il veut se rapprocher de sa femme qui est en maison de retraite. "Actuellement, je continue à aller la voir chaque jour, je lui amène du pain et du fromage, car ce qu'on lui sert est un peu répétitif à la maison de retraite", avoue (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le taux d’incidence toujours au dessus de la limite fixée par Jean Castex, suivez les indicateurs en Ile-de-France
La note très salée de la crise du Covid-19 pour la France
Déplacements, écoles… que pourrez-vous faire en cas de reconfinement dans votre région ?
L’UE vise toujours la vaccination de 70% des adultes contre le Covid-19 d’ici la fin de l’été
Covid-19 : nombreux morts en Italie, au Brésil et aux Etats-Unis