Square artiste (Arte) - Carte blanche à Alexandre Arcady : "Richard Berry a immédiatement accepté d’interpréter la plaidoirie"

·1 min de lecture

En quoi consiste cette carte blanche ?

Alexandre Arcady : Cette carte blanche est proposée par Arte à des artistes, avec la liberté pour eux d’exprimer une vision personnelle sur une œuvre, sur des hommes, des femmes, des événements… 26mn de liberté et de création en 39000 images.

Comment est née l’envie de ce documentaire, précisément ?

Il y a des moments qui vous marquent, qui vous touchent. De ces moments, il reste un sentiment tellement fort, que vous attendez, en étant que cinéaste, de pouvoir les traduire en image.

Un voyage à Jérusalem semble avoir bouleversé votre vie…

Jérusalem est une ville qui ne laisse personne indifférent. Chaque voyage dans la ville d’or est une nouvelle page qui s’inscrit inévitablement dans votre vie. En janvier 2020, alors que je faisais partie de la délégation qui a accompagné le président de la république en Israël, une partie d’entre nous s’est rendus au cimetière de Givat Shaoul, pour rendre hommage aux dix des onze victimes de crimes antisémites perpétrés en France depuis 2006, et qui sont enterrées dans ce cimetière. De tombe en tombe, nous nous sommes recueillis. L’incrédulité et la révolte m’ont habité face à ces actes de barbarie.

La forme de cette carte blanche est très particulière. Vous avez réuni tous les intervenants au même endroit... Pourquoi ce choix ?

J’ai voulu construire ce documentaire en réunissant dans un même lieu tous les intervenants. Il ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi