Spoutnik V : reportage dans le laboratoire de fabrication du vaccin russe

À l’abri des regards, le laboratoire Gamaleïa, en Russie, est celui de tous les espoirs et de toutes les questions. Exceptionnellement, les caméras de franceinfo ont pu rentrer dans l’institut Gamaleïa, désormais célèbre pour avoir créé le vaccin Spoutnik V. Sur plusieurs hectares, de petites unités de recherche s’activent. Dans l’une d’elles, Vladimir Gouchine attend les journalistes. En ce moment, il travaille sur les nouveaux variants du virus. Selon lui, les premiers résultats sont encourageants. "Pour l’instant, nous n’avons pas détecté de variant du virus sur lequel le vaccin ne serait pas efficace", affirme le scientifique. La base du vaccin déjà connue Il fait partie des 70 chercheurs qui ont conçu le vaccin. Pour lui, le secret de Spoutnik est de ne pas avoir commencé de zéro. Les scientifiques sont partis de la base d’un autre vaccin, destiné à lutter contre Ebola. "Les composants existaient déjà. On avait aussi la technologie de production des préparations, la technologie pour vérifier la capacité à protéger, et on avait une équipe", rapporte-t-il. Le chef du laboratoire balaie les critiques de rapidité de la mise en circulation du vaccin. En Europe, la Hongrie a commencé à administrer le vaccin russe, Spoutnik V.