Spoutnik V : l'Allemagne souhaite recourir au vaccin russe, l'achat européen groupé est écarté

·1 min de lecture

Discussions bilatérales Allemagne-Russie. Le gouverneur de Bavière avait annoncé mercredi qu'un "contrat préliminaire" était négocié avec la Russie en vue d'une livraison de 2,5 millions de doses du vaccin Spoutnik V à destination de sa région. Ce jeudi, le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, a à son tour annoncé que des discussions allaient être engagées avec la Russie au sujet d'un éventuel achat de lots de vaccins. Le sérum pourrait être livré d'ici deux à cinq mois en Allemagne, où la campagne de vaccination est critiquée pour sa lenteur. Le ministre a précisé à la radio régionale WDR qu'il s'agissait de discussions "bilatérales". En effet, la Commission européenne ne devrait pas négocier l'achat de Spoutnik V au nom des 27 Etats membres, contrairement à ce qu'elle avait fait pour les autres vaccins contre le Covid-19.

Lire aussi - Covid-19 : pourquoi l’Allemagne pousse pour autoriser le vaccin russe en Europe

Une homologation européenne qui se fait attendre. Le vaccin Spoutnik V n'a pas encore obtenu le feu vert de l'Agence européenne des médicaments (EMA). Alors qu'il a été le premier vaccin mis au point contre le Covid, l'homologation tarde à venir, suscitant interrogation et impatience. Si la Bavière a prévenu que la commande était conditionnée à l'approbation de l'EMA, son gouverneur, Markus Söder, a appelé l'agence sanitaire à "accélérer" la procédure. L'examen du vaccin russe a débuté en mars, mais le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, Cléme...


Lire la suite sur LeJDD