Spotify pourrait adapter ses suggestions aux émotions des utilisateurs

Benjamin Pierret
·2 min de lecture
Spotify veut adapter ses suggestions à vos sentiments (Photo d'illustration) - Pixnio - CC
Spotify veut adapter ses suggestions à vos sentiments (Photo d'illustration) - Pixnio - CC

Non, il ne s'agit du synopsis du retour de Black Mirror. D'après la BBC, la plateforme de streaming musical Spotify a fait breveter une nouvelle technologie capable d'analyser la voix de ses utilisateurs, et d'en tirer suffisamment d'informations pour leur suggérer des morceaux selon ce qu'ils ressentent.

Non seulement la plateforme pourrait diffuser des musiques adaptées à l'endroit où se trouve son abonné - "seul, en petit groupe, à une soirée"précise le brevet, que s'est procuré la BBC - mais également à son humeur.

"Heureux, énervé, triste ou neutre"

Cette reconnaissance vocale pourrait permettre de déterminer l'âge et le genre de l'utilisateur. Certains éléments de contexte, comme "son intonation, son niveau de stress et son rythme" pourraient permettre de savoir s'il est "heureux, énervé, triste ou neutre", peut-on lire dans ce brevet, déposé en 2018 et accordé le 12 janvier dernier.

Ces informations seraient alors combinées à d'autres données, comme ce qu'il écoute habituellement et ce qu'écoutent ses amis, pour lui proposer des musiques adaptées. Spotify précise que les informations utilisées aujourd'hui pour proposer des contenus à ses utilisateurs ne sont pas satisfaisantes, car elles nécessitent de "rassembler des réponses à des questions" sur l'âge, le genre et les musiques favorites des utilisateurs.

Respect des "standards ethiques"

La BBC note que Spotify multiplie les initiatives pour diversifier son service depuis quelques années. L'an passé, elle a déposé un brevet pour permettre aux utilisateurs d'enregistrer leur propre voix sur un morceau, et en décembre elle a publié une étude reliant les traits de personnalité aux goûts musicaux. La plateforme avait alors fait part de son engagement à respecter une certaine charte éthique:

"Nous reconnaissons que l'historique numérique d'une personne constitue une information extraordinairement intime et sensible. Ainsi, elle doit être traitée avec considération (...) Nous désavouons toute recherche ou application future qui violerait les stantards ethiques d'utilisation de donnée."

Article original publié sur BFMTV.com