Sports d’hiver : les stations inquiètes face au futur

L’heure est à la vérification des installations dans les stations de sports d’hiver, comme chaque année. Mais la saison qui s’annonce n’est d’ores et déjà pas comme les autres. À la traditionnelle question "y’aura-t-il de la neige à Noël", phénomène qui devient de plus en plus rare, s’ajoute une nouvelle : la station pourra-t-elle ouvrir malgré la crise sanitaire ? "On a encore un poids de plus sur l’ouverture", explique Mathieu Lancia, cogérant de la station des Fourgs, dans le Doubs. Deux bonnes saisons seulement depuis 2015 "La saison dernière nous a déjà bien enfoncés, on attendait cette saison pour se rattraper. Si les gens n’ont pas le droit de bouger, nous on a pas d’intérêt à ouvrir", poursuit-il. Les stations espèrent que la situation se décante d’ici Noël, et que la neige sera là. Depuis 2015, seules deux saisons ont été bonnes pour les Fourgs. Des résultats qui ont de quoi fragiliser l’activité locale. Des mesures ont d’ores et déjà été prises pour adapter la station aux mesures de distanciation sociale.