Tous sports - AMA - Des sanctions moins lourdes pour les sportifs positifs à des drogues récréatives

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

L'AMA (agence mondiale antidopage) a revu son code antidopage et prévoit des sanctions moins lourdes pour les sportifs contrôlés positifs à des drogues récréatives en dehors des fenêtres de compétition. Aujourd'hui, un sportif contrôlé positif à une drogue récréative encourt une suspension de deux ans quelles que soient les circonstances. Une sanction que l'AMA va réduire à partir de 2021 selon la révision qu'elle a effectuée sur son code mondial antidopage.

Ainsi, un contrôle positif « en dehors du cadre d'une compétition » à un produit « qui n'a pas de rapport avec une amélioration de la performance » sera à l'avenir suspendu trois mois. Voire un seul si « l'athlète effectue un programme de traitement (autrement dit une cure de désintoxication) approuvé par l'organisation antidopage ».

Le nouveau code mondial antidopage de l'AMA avait été approuvé en novembre 2019 après deux années de travail et consultations.