Publicité

XV de France: "le Tournoi continue", lance Galthié

Fabien Galthié (à gauche) et le capitaine du XV de France, Grégory Alldritt, en conférence de presse après la défaite des Bleus face à l'Irlande en ouverture du Tournoi des six nations, le 2 février 2024. Il y a trop de déception pour être lucide dans l'analyse. On va faire étape par étape", a dit le sélectionneur français (NICOLAS TUCAT)
Fabien Galthié (à gauche) et le capitaine du XV de France, Grégory Alldritt, en conférence de presse après la défaite des Bleus face à l'Irlande en ouverture du Tournoi des six nations, le 2 février 2024. Il y a trop de déception pour être lucide dans l'analyse. On va faire étape par étape", a dit le sélectionneur français (NICOLAS TUCAT)

Sans solution face à l'Irlande (38-17), le XV de France a concédé sa défaite la plus lourde de l'ère Fabien Galthié mais "le Tournoi des six nations continue", a tenté de positiver le sélectionneur des Bleus, vendredi, à Marseille.

Q: Avez-vous le sentiment d'avoir raté l'entame du Tournoi des six nations?

R: "C'est sûr que, une défaite pour ouvrir le Tournoi, ce n'est pas positif. C'est une défaite avec son lot de charges négatives. On a perdu au Vélodrome après une première période difficile. Un premier carton jaune, un deuxième... Ça nous a emmenés dans le dur très vite. C'est un moment à vivre collectivement. C'est un moment dur mais le Tournoi continue... Il nous reste quatre matches à jouer. Rendez-vous dans huit jours en Ecosse!"

Q: Est-ce que cette défaite interroge?

R: "Je pense que l'Irlande fait son match. Nous, on joue à quatorze quasiment toute la rencontre. Il va falloir faire une analyse plus précise de notre prestation. Mais j'ai dit aux joueurs que ce n'était pas le moment de la réflexion. C'est le temps de la récupération. Il y a trop de déception pour être lucide dans l'analyse. On va faire étape par étape."

Q: Malgré tout, le jeu de l'équipe de France a semblé manquer d'intensité.

R: "La performance offensive n'était pas au rendez-vous, c'est clair: du déchet, des turnovers, des ballons tombés, moins de vitesse... On est d'accord. On ne s'est pas préparés en conséquence. On s'était préparés pour mettre de la vitesse, pour mettre de l'intensité, pour dominer les collisions. Mais jouer à quatorze contre l'Irlande, qui a été maître de son sujet, ne nous a pas aidés. On doit élever le curseur, offensivement ou défensivement."

propos recueillis en conférence de presse

sdu-mca/lve