XV de France: "Du sexe consenti", l'avocat argentin de Jegou et Auradou rejette toute agression sexuelle

Le rugby français est dans le brouillard. Après l'affaire Melvyn Jaminet, mis à l'écart du groupe pour des propos racistes, Oscar Jégou et Hugo Auradou ont été arrêtés lundi en Argentine en raison d’une plainte pour agression sexuelle d’une jeune femme. Des faits qui auraient eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche à Mendoza après la victoire du XV de France face aux Pumas (28-13).

>> Toutes les infos sur l'affaire Jégou-Auradou

Actuellement au centre de détention de la police fédérale à Buenos Aires, les deux joueurs vont revenir à Mendoza mercredi, accompagné de leur avocat. Contacté par Rugbyrama, Me Rafael Cuneo Libarona s'est exprimé sur l'état d'esprit de ses clients. "Ils m’ont dit qu’ils ne l’ont (la victime présumée) jamais obligée à faire quoi que ce soit. Ils ne l’ont pas frappée, non plus. Oscar Jegou et Hugo Auradou ne comprennent pas ce qu’il se passe. Ils ne peuvent croire en cette accusation. Il y a eu du sexe, oui. Mais cela fut consenti. Voilà ce qu’ils disent et après les avoir longuement entendus, je les crois."

Galthié a vu les joueurs

Selon leur avocat, les deux joueurs du XV de France sont "préoccupés" par cette affaire mais "veulent se battre pour démontrer la vérité". "Je me battrai à leurs côtés pour prouver leur innocence. (...) Aujourd’hui, j’ai passé du temps avec eux, au centre de détention de la capitale fédérale. Le sélectionneur (Fabien Galthié) est aussi venu. Le consul de France en Argentine et l’ambassadeur de France en notre pays se sont également déplacés", a expliqué Rafael Cuneo Libarona.

Au milieu des nombreuses affaires extrasportives, le XV de France affronte l'Uruguay mercredi à Montevideo, avant de revenir à Buenos Aires pour défier à nouveau l'Argentine samedi 13 juillet.

Article original publié sur RMC Sport