Publicité

XV de France: avec Gabrillagues et dix Mondialistes contre l'Irlande

Le capitaine de l'équipe de France de rugby Gregory Alldritt, qui débute le 2 février 2024 face à l'Irlande le Tournoi des 6 nations, photographié le 6 octobre 2023 à Lyon (Anne-Christine POUJOULAT)
Le capitaine de l'équipe de France de rugby Gregory Alldritt, qui débute le 2 février 2024 face à l'Irlande le Tournoi des 6 nations, photographié le 6 octobre 2023 à Lyon (Anne-Christine POUJOULAT)

Trois mois après l'élimination en quarts de finale du Mondial-2023, dix des quinze titulaires battus par l'Afrique du Sud (29-28) débuteront avec le XV de France contre l'Irlande, vendredi à Marseille (21H00), en ouverture du Tournoi des six nations.

"On a conservé la trame, qui nous avait permis de gagner ces dernières années. On a gardé ce qui fait la force de cette équipe (...) On a fait des choix stratégiques pour avoir l'équipe de France la plus forte possible. On a un grand rendez-vous dans le rapport de force", a justifié le sélectionneur Fabien Galthié.

La principale nouveauté est le retour comme titulaire du deuxième ligne du Stade français Paul Gabrillagues, plus de quatre ans après sa dernière sélection.

"Paul a une capacité à enchaîner les tâches obscures, notamment les rucks ou les plaquages. Il était en balance avec Cameron Woki, qui a une qualité de touche qu'on a pu observer les premières années du mandat", a expliqué l'entraîneur de l'attaque française Patrick Arlettaz.

"On sait que les Irlandais vont nous proposer énormément de séquences, avec énormément de possession et il faudra résister à ça...", a ajouté l'ancien Perpignanais.

"On a dû faire un choix entre une intensité courue et une intensité combattue, on a choisi l'intensité combattue pour débuter le match", a abondé Galthié.

Gabrillagues (30 ans, 16 sél.) n'a pas plus porté le maillot bleu frappé du coq depuis le 20 octobre 2019 et la défaite en quarts de finale du Mondial japonais face au pays de Galles (20-19). Sa dernière titularisation internationale remonte à quelques semaines plus tôt et un succès devant les Tonga (23-21) lors de la phase de groupes, le 6 octobre 2019.

Le capitaine parisien sera associé dans la cage à un autre revenant, le Montpelliérain Paul Willemse (31 ans, 31 sél.) qui a raté le Mondial sur blessure et qui, lui, n'a plus été titulaire depuis la victoire face à l'Australie (41-17) en août.

- Alldritt capitaine -

En revanche, l'arrière Thomas Ramos, l'ailier Damian Penaud, les centres Jonathan Danty et Gaël Fickou, le demi d'ouverture Matthieu Jalibert, le troisième ligne Charles Ollivon, les piliers Uini Atonio et Cyril Baille ainsi que le talonneur Peato Mauvaka, tous titulaires lors du quart perdu contre les Boks (29-28), sont toujours là.

Tout comme le troisième ligne Grégory Alldritt, désigné capitaine pour suppléer l'absence de la superstar Antoine Dupont, laissé à la disposition du VII de France pour préparer les Jeux olympiques de Paris-2024.

Sans "Toto" ni Romain Ntamack, toujours blessé, la charnière des Bleus aura un parfum girondin avec Maxime Lucu à la mêlée et Matthieu Jalibert à l'ouverture.

C'est leur quatrième association en équipe de France, avec qui Lucu n'a encore jamais perdu.

Le centre de Bordeaux-Bègles Yoram Moefana, lui, prend place sur l'aile gauche pour la première fois depuis la victoire devant les Fidji (34-17) en août. Le Futunien relègue son partenaire en club, le jeune Louis Bielle-Biarrey, sur le banc.

"On avait des profils différents. Yoram est très en forme avec son club. Il a une dimension et un potentiel physique à enchainer les tâches, à mettre de la pression sur les rucks....", a encore expliqué Arlettaz.

Autre entrant, le troisième ligne de Toulouse François Cros profite de la blessure de son coéquipier Anthony Jelonch, blessé au genou droit il y a une dizaine de jours.

Au total, cette sélection compte 28 ans et 31 sélections de moyenne.

Battu mi-octobre par les Springboks, futurs champions du monde, le XV de France retrouve les terrains ce vendredi face à l'Irlande, qui a signé le Grand Chelem l'année dernière, en ouverture du Tournoi des six nations 2024.

mca-bdu-sdu/dar